fbpx
Journaleco
Journaleco.

Art figuratif : Najia Sedrati expose ses œuvres à Casablanca

Après sa seule et unique exposition en février 2020 à Paris, l’artiste peintre Najia Sedrati expose ses œuvres à Casablanca. «Espace imaginaire» est le titre de l’exposition organisée par la Galerie Nadar durant le mois de juillet.

L’art figuratif a toujours permis de mieux apprécier la réalité, plus que ne le permettrait l’observation d’un objet réel. Alors qu’il est totalement irréaliste, il a cette capacité d’accentuer la réalité à travers les formes et les couleurs qui le composent, permettant de considérer ce qu’il illustre dans une autre dimension, plus émotive que la dimension primaire, indique-t-on dans un communiqué, notant que cette possibilité de proposer, à travers une œuvre, une autre lecture des personnes, des objets…, une lecture plus sensible, a amené Najia Sedrati à choisir le figuratif, au début des années 2000. Un choix qui lui a permis ensuite de réaliser des travaux abstraits et semi-abstrait.

«Mon passage à l’abstrait m’a permis d’exprimer davantage mes émotions artistiques», déclare Najia Sedrati, cité dans le communiqué. Des émotions qu’elle cultive durant sa jeunesse en contemplant les œuvres de grands artistes internationaux, pionniers de l’art abstrait : Kandinsky, Malevitch, Mondrian… mais également Marlow Moss,  Hilma af Klint…

Autodidacte, elle se soumet aux exigences de la peinture pour se consacrer, dès 2018, à l’art figuratif déstructuré. Elle s’exprime ainsi à travers des formes et des couleurs omniprésentes qui envahissent ses œuvres. «Mon leitmotiv est de représenter la femme aux multiples visages et facettes, telle qu’elle se tient au croisement de mon propre vécu et de mon imaginaire», précise Najia Sedrati.

Ses derniers tableaux, explosifs et intenses, expriment l’inquiétude d’un monde éclaté, bouleversé, à l’image des paradoxes et des contradictions du quotidien. Son désir est de suggérer cette ambivalence tout en suscitant questionnements et émotions.

Et c’est en exposant œuvres, durant tout le mois de juillet à la Galerie Nadar, que Najia Sedrati partage enfin son émotion artistique avec les amateurs d’art, au Maroc. Une première exposition à Casablanca intitulée «Espace imaginaire», après la seule et unique fois où elle a présenté ses œuvres, du  11 au 16 février au Salon des Indépendants dans le cadre d’Art Capital qui se tenait au Grand Palais à Paris.

 

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.