fbpx
Journaleco
Journaleco.

Assurances.. La mise au point d’Allianz Maroc…

Suite à la diffusion d’informations sur les réseaux sociaux concernant un dossier actuellement devant les tribunaux et relatif à l’un de ses Agents Généraux, Allianz Maroc veut apporter des éléments de clarification. Dans un communiqué, la Compagnie tient d’abord à rappeler qu’elle est une entreprise de droit marocain, régie par les lois nationales et soumise à la tutelle de l’ACAPS(Autorité Marocaine de régulation du secteur marocain des assurances). La société est présente au Maroc depuis 1954 comme l’atteste le Registre de Commerce de la Compagnie enregistrée sous le numéro 23041 à Casablanca. Le litige porte sur plusieurs primes d’assurance correspondant à des attestations d’assurance vendues aux clients et non reversées à la Compagnie. De telles pratiques sont contraires à l’éthique des affaires et nuisent à la confiance qui doit exister entre une compagnie d’assurance et son intermédiaire. Si la Compagnie ne réagit pas de façon décisive, cela aura pour effet de : – Entacher l’image des intermédiaires honnêtes qui respectent leurs engagements. – Impacter les clients qui, en fin de compte, devront payer une prime plus importante pour compenser celles qui n’ont pas été reversées à la Compagnie afin que cette dernière puisse honorer ses engagements envers tous ses clients’’, précise la compagnie avant d’ajouter que ‘‘Allianz Maroc a tenté, à plusieurs reprises et pendant très longtemps, de trouver des solutions amiables pour récupérer le montant des primes d’assurance vendues auprès de l’agent dont il est question à travers des facilités, des protocoles de rééchelonnement, etc., mais en vain…Ne réagissant malheureusement pas à ses nombreuses tentatives amiables de trouver une solution, la Compagnie s’est retrouvée dans l’obligation d’emprunter les voies de droit ouvertes’’. Allianz Maroc n’est pas habilitée à commenter davantage sur ce litige ni à fournir plus de détails tant que l’Autorité Judiciaire n’a pas rendu sa décision.

JournalEco

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.