fbpx
Journaleco
Journaleco.

Attractivité économique des territoires… Les recommandations de la DEPF

La Direction des études et des prévisions financières (DEPF) a publié récemment un policy Brief publiée sous le titre «Quelle attractivité économique pour les préfectures et provinces du Maroc : productive ou résidentielle». Voici les six recommandations de la DEPF pour renforcer cette attractivité :

1- Le rayonnement des territoires au cœur de la politique des centres régionaux d’investissement (CRI) : Conformément à la nouvelle réforme des CRI, ces institutions sont amenées à être des organes actifs non seulement dans «la promotion de l’investissement» mais également dans «l’impulsion économique et l’offre territoriale».

2- Se doter d’un système d’information territorialisé sur le climat des affaires serait un atout considérable afin d’avoir des données tangibles sur la gestion du cycle de vie de l’entreprise implantée sur un territoire donné et de déterminer les principales entraves, permettant de s’inscrire dans une démarche d’amélioration continue.

3- Renforcer la connectivité entres les territoires, en particulier les territoires ruraux au reste de l’économie à travers des systèmes de transport et de technologie de l’information : Pour les touristes comme pour les locaux, l’accessibilité intra et inter territoriale est essentielle. Elle est une condition sine qua non pour faciliter la mobilité des citoyens, promouvoir le désenclavement des territoires et accroître la taille du marché pour les entreprises et concourir au façonnement de l’image du territoire pour une meilleure insertion dans la carte nationale et mondiale.

4- Assurer le suivi en temps réel des espaces d’accueil existants dédiés aux entreprises : Veiller à ce qu’ils soient conformes aux standards internationaux et bien connectés aux réseaux du transport national, tous types confondus.

5- Investir plus intensément dans une politique de «City branding» associé à un projet urbain : Partant du constat qui stipule que la notoriété de la ville génère son essor économique. L’idée est de concevoir un projet urbain visant à façonner une image de marque pour les territoires à faible attractivité économique, fondée sur un syncrétisme de l’identité héritée et de l’identité projetée du territoire.

6- Développer le tourisme rural dans une logique qui concilie la conservation du patrimoine et le développement local : Il s’agit de diversifier l’offre touristique, largement prédominée par les destinations touristiques de Marrakech, Agadir ainsi que les villes nordiques balnéaires, de valoriser le patrimoine naturel et riche dont se singularisent les territoires marocains méconnus et enclavés à même de contribuer à la création du dynamisme de l’emploi dans ces territoires enclavés.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.