fbpx
Journaleco
Journaleco.

Bank Al-Maghrib : Légère hausse du résultat net en 2020

Le résultat net de Bank Al-Maghrib (BAM) s’est établi à 1,68 milliard de dirhams (MMDH) au titre de l’exercice 2020, en légère hausse de 1%, après celle de 69% en 2019, ressort-il de son rapport annuel sur la situation économique, monétaire et financière de 2020.
Cette évolution recouvre, notamment, une décélération du rythme de progression du résultat des activités à 5%, une progression des charges générales d’exploitation de 6% et une baisse du résultat non courant, explique BAM dans son rapport.
Le résultat des opérations de gestion des réserves de change s’est amélioré de 4% à 2,39 MMDH, en lien principalement avec l’augmentation du revenu net du portefeuille obligataire à 2,42 MMDH (+14%), relève la même source.
Cette évolution résulte de la hausse à la fois des plus-values nettes sur titres de placement à 592,21 millions de dirhams (MDH), dans un contexte marqué par une baisse importante des taux de rendements en dollar, et des intérêts générés par le portefeuille investissement à 1,69 MMDH (+7%), suite à l’accélération des acquisitions au niveau de cette tranche notamment après le tirage sur la Ligne de Précaution et de Liquidité (LPL) du FMI.
Après une tendance haussière depuis 2017, le résultat des opérations de politique monétaire a enregistré une diminution de 2% à 1,72 MMDH, sous l’effet principalement de la réduction du taux directeur de 75 points de base à 1,50% dont l’impact a été atténué par le renforcement des injections de la Banque, en vue de satisfaire les besoins accrus en liquidités des banques.
Pour leur part, les autres opérations ont dégagé un résultat en progression de 33% à 650,35 MDH, traduisant l’allégement des charges relatives à la rémunération de certains comptes de la clientèle particulière, souligne la Banque centrale.
Les charges générales d’exploitation ont connu une hausse de 6% à 1,89 MMDH, résultant principalement de l’augmentation des charges de fonctionnement (+4%). La diminution du résultat non courant à -64,86 MDH s’explique par le montant de la contribution sociale de solidarité sur les bénéfices au titre de l’exercice 2020 de 73,39 MDH contre 39,44 MDH en 2019.
En outre, le total bilan de BAM s’est établi à 412,8 MMDH, soit une progression de 25%, reflétant principalement une hausse des avoirs et placements en devises à l’actif et de la monnaie fiduciaire ainsi que des engagements envers des organismes financiers internationaux au passif.
En 2020, la circulation fiduciaire a enregistré une augmentation exceptionnelle de 20% à 319,28 MMDH, contre 7% en moyenne au cours des cinq dernières années, sous l’effet essentiellement des sorties massives de cash engendrées par la crise sanitaire. Les opérations avec l’étranger ont, pour leur part, atteint 270 MMDH, en hausse de 18% par rapport à fin 2019, reflétant la consolidation des réserves de change.
S’agissant des opérations avec l’Etat, leur solde s’est fortement apprécié à 6,02 MMDH, s’expliquant principalement par l’augmentation des avoirs en compte courant du Trésor. La position nette des établissements de crédit est, quant à elle, passée de -45,66 MMDH à -59,53 MMDH, reflétant le creusement du déficit de liquidité.
Le solde des opérations patrimoniales a, pour sa part, accusé une baisse significative de 71% à 688,71 MDH, suite à la souscription, en février 2020, au capital de la Banque des Règlements Internationaux pour de 1,6 MMDH.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.