fbpx
Journaleco
Journaleco.

Beni Mellal : Réunion de la commission régionale de suivi de la mise en œuvre des projets du Programme national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation

Khatib El Hebil, Wali de la région de Beni Mellal – Khenifra, a présidé ce mardi 30 novembre 2021, la réunion de la commission régionale de suivi et de mise en œuvre des projets programmés dans le cadre du programme national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation (2020 – 2027), et ce en présence des gouverneurs des provinces de la région, du président du conseil régional, du président et vice-présidents du conseil du bassin hydraulique d’Oum Er Rabie, du président du conseil provincial de Beni Mellal et des chefs des services déconcentrés concernés.

Lors de cette réunion, le Wali de la région a évoqué les projets hydrauliques, de la région de Beni Mellal – Khenifra, qui s’inscrivent dans le cadre du Programme National d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation (2020-2027), et qui visent à développer et à diversifier les sources d’approvisionnement en cette matière vitale au sein de la région.

Ces projets peuvent être résumés comme suit :

    • Développement de l’offre en eau à travers :
    • La programmation de réaliser deux grands barrages : le barrage de Tagzirt à Beni Mellal, et celui de Tioughza à Azilal ;
    • La programmation de réaliser de petits barrages et lacs collinaires étudiés parmi les 61 sites inventoriés, répartis entre provinces comme suit : 27 à la province d’Azilal, 10 à la province de Beni Mellal, 20 à la province de Khenifra, 03 à la province de Khouribga et 01 à la province de Fkih Ben Saleh ;
    • Le renforcement et la sécurisation de l’approvisionnement en eau potable à travers la mise en œuvre de projets structurants permettant le renforcement de la production des stations d’assainissement et des canaux d’approvisionnement en eau, et la sécurisation des réseaux de distribution d’eau au niveau des villes et des centres de la région. Sachant que ces projets seront réalisés par l’Office National de l’Electricité et de l’Eau/ branche eau (ONEE) et la Régie Autonome de Distribution d’Eau et d’Electricité de Tadla (RADEET).

 

  • Gestion de la demande et économie d’eau à travers :
  • Le remplacement de l’irrigation de surface par l’irrigation localisée et en reconversion collective, ainsi que la modernisation et la réhabilitation du système de distribution d’eau dans la région ;
  • L’économie d’eau à travers la mise à niveau des réseaux de distribution pour améliorer leur efficacité dans les villes et les centres urbains de la région, ceci afin d’atteindre un taux de 78% d’ici 2027 ;
  • Le renforcement de la capacité de stockage d’eau potable, pour atteindre une capacité de stockage de 24 heures, au niveau des villes et centres affiliés à l’ONEE et la RADEET.

 

  • Renforcement de l’approvisionnement en eau potable dans les zones rurales à travers :
  • La réutilisation des eaux usées traitées : en complétant l’assainissement liquide dans 19 villes et centres urbains, ainsi que dans 112 centres ruraux, et en réutilisant les eaux usées dans l’irrigation des espaces verts à travers la réalisation de quatre projets dans ce sens à horizon 2027.

Par ailleurs, cette réunion a connu la présentation de quatre exposés par le Directeur de l’Agence du Bassin Hydraulique d’Oum Er Rabie, le Directeur régional de l’Agriculture, le Directeur Régional de l’ONEE et la Directrice de la RADEET, dans lesquels ils ont présenté les différentes réalisations et les taux d’avancement de mise en œuvre des projets hydrauliques en cours ainsi que les projets programmés dans le cadre du Programme National d’urgence d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation (2020 – 2027).

A noter que, les interventions des différents acteurs régionaux ont porté sur les problèmes liés à la situation actuelle des ressources en eau dans la région, et les conséquences qui peuvent en résulter sur l’approvisionnement, l’irrigation des terres agricoles et l’abreuvement du bétail. Ces interventions ont contenu également des propositions de solutions qui permettront le renforcement des ressources en eau dans la région, notamment l’attraction de grands projets comme celui du dessalement d’eau de mer à partir de la ville de Casablanca et le projet de détournement d’eau du nord vers le sud. Aussi, il a été proposé d’accorder une grande importance à la sensibilisation sur la préservation de l’eau et la rationalisation de son utilisation, ainsi qu’à la préservation des forêts et la multiplication des zones plantées afin de contribuer à l’équilibre du système écologique.

A l’issue de la réunion, le Wali de la région a appelé à la consolidation des efforts de tous les acteurs au niveau régional afin de parvenir à la réussite des projets du Programme d’urgence d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation et a souligné que la situation actuelle, qui se caractérise par des années successives de sécheresse, nécessite des efforts soutenus afin de rationaliser l’utilisation de l’eau potable, d’irrigation et celle utilisée dans le domaine industriel.

Khatib El Hebil a également appelé à la multiplication et à l’accélération de la mise en œuvre des projets visant la préservation de l’eau, à la sensibilisation sur l’importance de cette substance vitale et sur la nécessité de la gérer d’une manière assurant sa pérennité et surtout à instaurer une culture de rationalisation de son utilisation. Il a également incité les acteurs régionaux à programmer des réunions au niveau des différentes provinces de la région afin de suivre de près l’état des ressources en eau, d’identifier des projets d’urgence pour la gestion de l’eau dans ces provinces et de veiller sur leur réalisation dans les plus brefs délais.

SAID FRIX

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.