fbpx
Journaleco
Journaleco.

Casablanca-Settat : El Othmani appelle à l’optimisation des chantiers entrés en service

Au cours d’une rencontre avec les différents acteurs locaux, dans le cadre des visites dans les régions entamées en juillet 2017, le chef de gouvernement, Saad Eddine El Othmani, a appelé à l’optimisation des chantiers entrés en service, à un suivi minutieux de ceux en cours de réalisation et à la résolution des problématiques entravant d’autres.

Sur les 445 projets signés sous la présidence du roi Mohammed VI, «il existe certains chantiers qui ont besoin d’un déblocage au niveau central ou d’un appui financier supplémentaire, en raison des imprévus apparus en cours d’exécution», a indiqué le chef de gouvernement, qui conduisait une importante délégation officielle comprenant des ministres, des responsables gouvernementaux et d’établissements publics.

Il a mis l’accent sur l’activation de la contractualisation entre la région et les départements gouvernementaux en tant que mécanisme pour la concrétisation de davantage de projets programmés à Casablanca-Settat, qui représente près de 27% du PIB national.

El Otmani a, par ailleurs, appelé à «s’armer d’une dose élevée de patriotisme» pour mener à bien le chantier de régionalisation avancée, l’un des projets structurants en cours dans le Royaume. «Nous voulons donner corps à ce chantier, qui jouit de la Haute Sollicitude royale, et sommes attachés à ce qu’il soit couronné de succès, parce qu’il va métamorphoser la structure de l’Administration et permettre la réforme de l’appareil de l’État, en allant de l’avant sur la voie de la décentralisation et de la déconcentration et ce, en application des orientations royales contenues dans le discours prononcé à l’ouverture de la session du Parlement du 13 octobre 2017», a-t-il affirmé.

La prochaine étape devra être celle de la mise en œuvre de la contractualisation entre les régions et l’État, à travers des contrats-programmes entre la région et le département concerné, en conformité avec les attributions respectives inscrites dans les programmes de développement régional et en harmonie avec et les stratégies sectorielles, a-t-il ajouté.

Depuis l’été 2017, le chef de gouvernement s’est rendu précédemment sur 8 des 12 régions que compte le Royaume, en l’occurrence Béni Mellal-Khénifra, Drâa-Tafilalet, Fès-Meknès, Marrakech-Safi, Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Souss-Massa et Dakhla-Oued Eddahab.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.