fbpx
Journaleco
Journaleco.

CMC… La relance post-covid devrait favoriser une croissance verte

epa07200405 Smoke rises from a chimney in an industrial zone of yopougon in Abidjan, Ivory Coast, 30 November 2018. According to a UN report, carbon dioxide (CO2) emissions have increased for the first time in four years. The report comes a few days before the COP24 United Nations Conference on Climate Change, to be held in Poland from 2 to 14 December. EPA-EFE/LEGNAN KOULA

Les plans de relance post-coronavirus devraient être mis à profit pour favoriser une croissance verte à même d’améliorer la situation environnementale tout en stimulant l’activité économique et en accroissant le bien-être de tous, préconise le Centre marocain de conjoncture (CMC).

Cette croissance verte vise à favoriser une croissance économique durable au bénéfice de tous et compatible avec la préservation des actifs naturels, indique le CMC dans un communiqué sur la parution du n° 333 de sa publication mensuelle « Maroc Conjoncture » qui est consacrée à un spécial sur « l’économie verte et le changement climatique: Atouts et défis ».

Et de soutenir: « Portée initialement par des organisations internationales, une transition verte bien menée offre, selon celles-ci, un moteur puissant pour le développement économique et la création d’emplois. Elle est par ailleurs inéluctable, au vu des menaces que représente le changement climatique pour l’économie et la stabilité des entreprises et des communautés ».

Outre la croissance verte, cette publication s’articule autour de plusieurs autres axes, dont « le processus de décarbonation de l’industrie: Entre exigences du marché et contraintes de compétitivité », « les promesses de la nouvelle campagne agricole et au-delà : Génération Green » et « Finance verte au Maroc: Des avancées indéniables mais beaucoup reste à faire », fait savoir la même source.

Le CMC a aussi abordé les sujets du « Maroc face au stress hydrique: Des risques actuels et potentiels » et de la « transition énergétique: Quelles perspectives à l’horizon 2030 ? ».

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.