fbpx
Journaleco
Journaleco.

Enseignement secondaire… Rencontre virtuelle sur le projet de coopération américano-marocaine

Une rencontre virtuelle s’est tenue, mercredi, pour faire le point sur l’état d’avancement de la mise en oeuvre du projet de coopération «Lycée Attahadi», visant à améliorer l’efficacité et la performance des lycées et les apprentissages des élèves.
Ce projet s’inscrit dans le cadre du deuxième programme de coopération «Compact II», conclu entre le Royaume du Maroc et le gouvernement des États-Unis d’Amérique.
Cette manifestation, présidée par la directrice générale de l’Agence Millennium Challenge Account–Morocco (MCA-Morocco), Malika Laasri, et le directeur de l’Académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF) de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Mohamed Aouaj, s’inscrit dans le sillage des procédures visant à accélérer le rythme de mise en œuvre du projet, grâce à la mobilisation de toutes les parties prenantes.
Cet événement, qui s’est déroulé en présence des directeurs provinciaux de l’Education nationale, des directeurs des lycées cibles et des responsables de l’Agence américaine, a été ainsi une occasion pour partager les expériences et les expertises liées à la déclinaison du «modèle intégré d’amélioration des établissements de l’enseignement secondaire» et au renforcement de la mise en réseau des établissements.
Quelque 34 établissements de l’enseignement secondaire, répartis sur six provinces de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, ont bénéficié du projet «Education secondaire», dans le cadre de cette première expérience exemplaire à l’échelle nationale, sur un total de 90 établissements au niveau de trois académies.
Ce projet vise à renforcer l’autonomie administrative et financière des établissements cibles, en leur octroyant un budget préférentiel estimé à environ 13,2 millions de dirhams, en vue de leur apporter un appui intégré, et à améliorer l’environnement physique des apprentissages, à travers des réhabilitations adéquates des infrastructures scolaires, a indiqué un communiqué de l’AREF, notant que 18 établissements ont été, jusqu’à présent, réhabilités, tandis que les travaux ont commencé dans les autres structures éducatives.
Il ambitionne également de fournir les équipements nécessaires à l’innovation pédagogique, renforcer les capacités des cadres administratifs et éducatifs des établissements cibles pour rehausser leur efficacité et performance, et assurer à ces établissements l’accompagnent et le soutien technique nécessaires.
De nombreux intervenants ont salué la forte impulsion donnée par ce projet aux établissements cibles, malgré les circonstances exceptionnelles liées à la pandémie de la Covid-19, et mis en avant sa contribution à l’amélioration des apprentissages et des relations entre les intervenants éducatifs aux niveaux local, provincial et régional.
JournalEco

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.