fbpx
Journaleco
Journaleco.

La 19ème édition du Festival Sayf Azzarkae du théâtre arabe en Jordanie Un aboutissement d’étudiants Marocains

Les rideaux se redressent sur les activités de La 19ème édition du Festival Sayf Azzarkae du théâtre arabe, au Centre Al Malik Abdellah, qui a reçu des représentations théâtrales d’Égypte, de Tunisie, de Syrie, d’Algérie, de Palestine, de Jordanie et du Royaume du Maroc.

Représenté par le École nationale de commerce et de gestion, Casablanca, Université Hassan II, les marocains jouent  la pièce « ستة في ستة» éditée par l’écrivain Dimitri Basatas et mise en scène par l’artiste Anwar Hassani, où la Troupe Fantasia s’impose et remporte le Prix de la meilleure actrice dédié à la talentueuse Fadwa Kaddouri et un groupe d’étudiants, dont Ismail Mahjoubi, Yousra Atali, Mohamed Al-Am, Shams Iskandar et Marwan Ait Baba Nima.

Communication et média pour le professeur Faten Ouhtita sous la direction du directeur de l’école, le Dr Ismail Kabbaj, considère comme le cœur battant de l’école, dirigeant et portant le soutien matériel, logistique et moral aux élèves dans tous les domaines qui reçoit le trophée création théâtrale « agence Okad » sous les applaudissements des délégations arabes participantes.

En marge du festival, et comme à son habitude, le groupe a organisé un concert marocain avec distinction, offrant un show aux traditions marocaines à l’honneur pour le prix de la meilleure œuvre qui  a été retenu par le jury composé d’artistes et d’intellectuels de Jordanie, de Palestine, de Syrie et d’Irak. La Troupe Fantasia a aussi récemment remporté le Grand Prix du Festival International de Théâtre en Roumanie et représentée le Maroc dans plusieurs festivals (Canada, Égypte, Belgique, Inde, Liban, Russie, Koweït, Biélorussie, Tunisie, Bahreïn et en Jordanie). Nos Marocain représenterons  bientôt l’emblème national au Festival International du Caire pour le Théâtre Académique en Égypte.

Communiqué

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.