Journaleco
Journaleco.

L’autoroute de connexion : un pilier de la modernisation des infrastructures routières au Maroc

Le Maroc poursuit son ambition de moderniser son réseau routier et autoroutier pour améliorer la mobilité des citoyens et stimuler le développement socio-économique du pays. Dans cette optique, le ministère de l’équipement et de l’eau lance plusieurs programmes ambitieux, dont celui de l’autoroute de connexion reliant les autoroutes Rabat-Casablanca Continentale, Rabat-Fès et Kénitra-Tanger.

À travers la direction régionale de l’équipement, du transport et de la logistique de Rabat-Salé-Kénitra, une étude approfondie a été lancée pour développer des solutions innovantes visant à améliorer les conditions de déplacement des usagers. L’objectif principal de cette étude est de proposer des couloirs potentiels pour cette autoroute de connexion et de concevoir des solutions pertinentes en tenant compte des objectifs recherchés, des contraintes et des coûts associés.

Ce projet s’inscrit dans le cadre d’une vision nationale audacieuse visant à moderniser les infrastructures routières et à créer un axe autoroutier d’excellence. Il permettra non seulement de relier les principaux centres économiques du pays, mais aussi de désengorger les artères surchargées des grandes métropoles comme Rabat. En outre, il offrira une alternative aux usagers venant de Fès pour rejoindre Tanger ou Casablanca, évitant ainsi le passage actuel par la route nationale N°6.

La mise en service de cette nouvelle infrastructure est prévue pour 2030. Pour assurer sa viabilité et son efficacité, une étude approfondie du trafic sera menée, permettant d’estimer le volume et la structure du trafic à différents horizons. L’objectif est d’adapter les solutions proposées aux besoins actuels et futurs, tout en prenant en compte les considérations environnementales.

Ce projet de modernisation du réseau autoroutier marocain reflète l’engagement du gouvernement à répondre aux besoins croissants en mobilité et à ouvrir de nouvelles perspectives de développement socio-économique pour les régions concernées. Il s’agit d’une pièce maîtresse des transformations infrastructurelles du pays, symbolisant un Maroc résolument tourné vers l’avenir.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ceci se fermera dans 20 secondes