fbpx
Journaleco
Journaleco.

L’économie nationale se rétablie graduellement selon la DEPF

La note conjoncturelle du mois de novembre 2021 émise par la Direction des études et des prévisions financières (DEPF), indique  généralement un rétablissement graduel de l’économie nationale.
Secteur primaire ravitaillé

Le secteur primaire a été marqué durant ce mois de novembre par le lancement de la campagne agricole 2021/2022, avec un soutien à la production à travers la mise à disposition de semences certifiées de céréales et l’approvisionnement du marché en engrais de fonds, l’équipement de 45.000 ha d’exploitations agricoles en système d’irrigation localisée et Le renforcement du soutien financier et lancement de nouveaux produits « Tasbiq FDA » et «Tasbiq Tasdir ».

Avec la considérations des disponibilités hydrique afin de  renforcer la résilience et l’adaptation de l’agriculture marocaine aux changements climatiques.
Quant aux exportations durant les neuf premiers mois de 2021, la valeur des exportations du secteur agricole et agro-alimentaire a atteint 49,8 milliards de dirhams, en hausse de 10%. Cette progression reflète la consolidation des ventes à l’étranger de l’industrie alimentaire de 12,8% et des produits d’« agriculture, sylviculture et chasse » de 6,6%.

Le secteur de la pêche côtière et artisanale poursuit sa progression à fin octobre 2021,  enregistrant ainsi une croissance consolidée, durant octobre, en termes de poids qu’en termes de valeurs.

En effet, le volume des débarquements du secteur s’est accru de 21,9% au titre du mois d’octobre 2021, grâce aux bonnes performances enregistrées par la quasi-totalité des segments du secteur, notamment, les débarquements de poisson pélagique (+18,9%), de poisson blanc (+65,9%), des algues (+288,2%) et des crustacés (+25,3%).

Quant à la valeur marchande de ces débarquements, elle s’est accrue de 20,7% au mois d’octobre 2021, portée par l’appréciation de la valeur des captures de poisson pélagique (+17,4%), de poisson blanc (+22%), des céphalopodes (+28,9%) et des crustacés (+18,5%).

Or, en glissement annuel, les dix premiers mois de 2021 connaissent une baisse du volume des débarquements de la pêche côtière et artisanale s’est atténuée à -1,1%, après -4,4% un mois plus tôt et -9,3% il y a une année. Cependant, la valeur
de ces débarquements s’est appréciée de 29,1%, après un repli de 10,1% un an auparavant.

Activités secondaires

Contrairement au recul observé au T2 2021 du secteur extractif, il a retrouvé son dynamisme au troisième trimestre, parallèlement avec  le raffermissement de la production de phosphate roche, principale composante du secteur, de 5,7%, après +5% un an auparavant, portant sa croissance à +3,3% à fin septembre 2021, après +2% au terme du premier semestre 2021 et +4,8% l’année précédente.

De son côté, le chiffre d’affaires à l’export du groupe OCP s’est accru de 85,3% au titre du troisième trimestre 2021, suite à la hausse des exportations des dérivés de phosphate de 89% et de celles de phosphate roche de 53,7% (+12,8% en volume). Au terme des neuf premiers mois de 2021, sous l’effet de l’appréciation des prix à l’export, la valeur des ventes à l’étranger de phosphates et dérivés a atteint 54,8 milliards de dirhams, en hausse de 44,6%, après une légère baisse de 2% un
an auparavant.

Les indicateurs du secteur de l’énergie électrique poursuivent leur évolution favorable à fin septembre 2021 avec un accroissement notable par rapport à leur niveau pré-crise au titre du troisième trimestre.

En effet, au terme des neuf premiers mois de 2021, la production de l’énergie électrique s’est accrue de 6,2%, contre une baisse de
4,6% un an auparavant, résultat de la hausse de la production privée de 5,8%, de celle de l’ONEE de 9,5% et de celle des
énergies renouvelables relatives à la loi 13-09 de 2,8%. Par rapport à la même période de 2019, cette production a augmenté de 1,3%, après une quasi-stagnation à fin juin 2021, impulsée par une augmentation de 4% au troisième trimestre 2021.

Quant à la consommation de l’énergie électrique, elle s’est accrue de 10,1% à fin septembre 2021, après un recul de 2,8% l’année précédente. Cette évolution est le résultat de la hausse
des ventes de l’énergie de « Très haute, Haute et Moyenne Tension (THMT), Hors distributeurs » de 24,9%, de la hausse
des ventes destinées aux distributeurs de 4,7% et de celles adressées aux ménages de 2,2%.

Secteur BTP a affiché une consolidation de l’activité, où les ventes de ciment -principal baromètre du secteur du BTP- poursuivent leur amélioration des dix premiers mois de 2021, avec une hausse de 16,1%, après un recul de 13,2% un an auparavant.

Cette évolution se penche sur l’ensemble des
segments, notamment, le béton prêt à l’emploi (+24,6%), la distribution (+14,7%), le bêton PREFA (+21,2%), le bâtiment (+11,4%) et l’infrastructure (+1,6%). Comparées à leur
niveau à fin octobre 2019, ces ventes se sont accrues de 0,8%.

Quant aux opérations de financement de l’activité immobilière, les crédits à l’habitat se sont accrus de 6% à fin septembre 2021, après +2,2% un an auparavant. En revanche, ceux accordés
à la promotion immobilière demeurent en baisse de 10,8%, après -8,1% à fin juin 2021 et +0,2% un an plus tôt. Compte tenu de ces évolutions, les crédits alloués à l’immobilier ont augmenté de 3,4% au terme des neuf premiers mois de 2021, après +1,6% il y a une année.

Secteur tertiaire continue dans le vert

Au titre du mois de septembre 2021, les recettes touristiques ont poursuivi leur amélioration entamée en juin 2021, enregistrant une appréciation, en glissement annuel, de 158,4%, après +289,7% en août, +144,2% en juillet et +15,2% en juin. Au titre du troisième trimestre 2021, elles se sont accrues à 15,9
milliards de dirhams, en hausse de 202% par rapport à l’année précédente, demeurant toutefois en baisse de 40,2% par rapport à la même période de l’année 2019.

Compte tenu de ces évolutions, le repli, en glissement annuel, de ces recettes s’est atténué à -6,1% à fin septembre 2021, après -58,1% à fin juin 2021. Comparées à leur niveau à fin septembre 2019, elles ont reculé de 58,9%.
Pour ce qui est des nuitées et des arrivées touristiques, elles ont atteint 2,9 et 1,63 millions respectivement au titre des deux premiers mois du T3-2021, après 1,08 et 1,58 millions à la même
période de 2020 et 5,52 et 3,87 millions en 2019. A fin août 2021, le nombre des arrivées s’est renforcé, en une année, de 16,2% à 2,1 millions, alors que celui des nuitées a accusé une légère baisse de 0,5% à 5,6 millions.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.