fbpx
Journaleco
Journaleco.

L’entrepreneuriat agricole, l’Agri business, l’Agritech et la filière NIORA au centre d’un  débat  professionnel à l’université Sultan Moulay Slimane

En partenariat avec la Direction régionale de l’Office Nationale de Sécurité Sanitaire des Aliments (ONSSA), la Direction régionale de l’Agriculture (DRA) et l’Ecole supérieure de Technologie EST de Fkih Ben Salah, la Faculté des Sciences et techniques (FST) de Beni Mellal a organisé, Samedi 20 Novembre 2021, la 2ème Edition de la journée Recherche et Développement sur la Filière Niora sous le thème « Opportunités d’Entrepreneuriat Agricole-Agri Business et Agri Tech ».

Lors de son allocution inaugurale, Madame la vice-présidente de l’Université Sultan Moulay Slimane, Hafida Hanine, a mis l’accent sur la filière de la Niora qui est l’un des secteurs les plus productifs au Maroc, sur les efforts inlassables déployés par L’USMS, par M le Coordinateur de la filière Pr A.Ouatmane et  par tous les acteurs concernés par la valorisation de cette filière. « une filière qui est parmi les secteurs agricoles les plus productifs dans la région de Beni Mellal Khénifra, marquée, d’année en année, par une croissance significative et une forte valeur ajoutée au niveau de la région. Ce secteur représente l’une des cultures les plus rentables avec des revenus estimés à plus de 110 MDH par an pour une superficie réalisée au titre de la campagne 2019/2020 qui s’élève à 1.208 Ha ayant permis une production de 32.000 tonnes de matière fraîche.» a souligné  et d’ajouter « Aussi, l’université s’engage à accompagner le développement de l’amont de la filière à travers l’amélioration du train technique de la culture et du processus de valorisation de la production depuis le séchage jusqu’à la transformation et l’emballage du produit fini»a-t-elle souligné

Après le succès de la 1ère Edition sur la filière précitée, l’organisation  de cette Edition s’inscrit dans le cadre de la continuité de l’ouverture de l’USMS sur son contexte socioéconomique tout en s’inscrivant dans une démarche qui vise la création d’un réseau  multi acteurs pour le développement de  la filière susmentionnée.

Cette culture contribue activement à l’amélioration du niveau socioéconomique de la Région à travers la création de plus de 200.000 journées de travail  notamment pendant les mois de septembre, octobre, novembre et décembre. La filière enregistre, de ce fait, un rendement moyen de 27 Tonnes  pat Ha soit plus de 90% de la production nationale tout en occupant, à elle seule, une superficie moyenne de 1285Ha  par an».

Pour sa part, Pr Aaziz. Ouatmane  coordinateur de cette manifestation, a mis en exergue les objectifs que s’assigne cette 2ème Edition en soulignant que « la deuxième édition  R&D Niora vient suite au succès qu’a connu la première édition. Tout en ayant comme principal leitmotiv l’impact sur tous les acteurs et segments de la chaine de valeur de la filière, cet évènement, poursuit-il, a un triple objectif : Il s’agit en premier de mettre le point sur l’état d’art de la recherche développement et transfert de technologie concernant la production, la transformation et écoulement de l’épice Paprika dans la région et de débattre de toutes les contraintes professionnelles, agricoles et agroindustrielles à surmonter dans ce cadre, d’échanger les expériences et le savoir-faire entre les chercheurs, les producteurs et les transformateurs marocains et leur homologues espagnols et d’encourager par la même occasion les lauréats de l’usms et les diplômés universitaires à se lancer dans l’entrepreneuriat agricole, dans l’agri business et dans l’exploitation des nouvelles technologies et transition digitale qui se confirment aujourd’hui comme de nouveaux véritables outils pouvant booster l’entrepreneuriat rural, voir permettre une véritable mutation de l’agriculture dans notre pays.

Pour une culture qui couvre environ 90% de la production nationale en l’unique épices produite au Maroc, la filière reste des plus prometteuses avec bel et bien des nombreuses opportunités de création d’emplois et de diversification et renforcement du secteur de l’industrie agroalimentaire dans la région, ont confirmé l’ensemble des experts et professionnels qui ont pris part à cette journée.

Il est à signaler aussi que cet évènement a permis, pour la première fois, à l’université Sultan Moulay Slimane de mettre en réseaux ses propres lauréats, devenus aujourd’hui entrepreneurs, avec les élèves ingénieurs en agroalimentaires, les doctorants mais aussi tout un panel d’ONG marocaines et étrangères et associations de la région fortement impliquées dans le coaching, l’accompagnement et le financement des projets d’autonomisation des jeunes. En leur offrant des stands et des espaces pour se faire connaitre, d’échanger et débattre entre eux cette première initiative, unique en son genre, de libre-échange Etudiants-ONGs-Jeunes entrepreneurs, qui s’est soldée aussi par la création du premier club des lauréats entrepreneurs de l’USMS Le témoignage d’entreprises espagnoles, d’ONGs italiennes, de professionnels du secteur et organismes de développement agricole a fait également de cette journée un véritable Fablab  entrepreneurial .

Les autres interventions qui se sont succédé, à savoir, celles de M le Directeur régional ONSSA, de M le Directeur de la Direction régionale d’Agriculture et d’autres éminents chercheurs ont porté, entre autres, sur les travaux de recherche consacrés à cette filière, à l’agriculture de précision et à l’Agritech de même que les mécanismes et programmes en cours d’appui financier des jeunes diplômés en matière d’entrepreneuriat agricole.

SAID FRIX

 

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.