fbpx
Journaleco
Journaleco.

L’évaluation de la conformité pour la sécurité des produits au centre d’un atelier de l’OADIM

   « Les expériences nationales des pays arabes dans le domaine de l’évaluation de la conformité pour la sécurité des produits » ont été au centre d’un atelier organisé, mercredi en visioconférence, par l’Organisation arabe pour le développement industriel, de normalisation et des mines (OADIM).

Des responsables et experts arabes dans le domaine de l’évaluation de la conformité ont pris part à cet atelier, au cours duquel ils ont présenté les mécanismes nationaux de leurs pays, précise un communiqué de l’Organisation.

L’atelier a été aussi marqué par la présentation des expériences de plusieurs pays dont la Jordanie, les Émirats Arabes Unis, le Bahreïn, la Tunisie, l’Arabie Saoudite, le Soudan, la Palestine, le Liban, l’Égypte et le Maroc, en plus de la proposition présentée par de l’Organisation de normalisation pour le Conseil de coopération des États arabes du Golfe, de soutenir les cadres de contrôle et de la sécurité des produits dans les États membres.

Intervenant à l’ouverture de cette rencontre, le directeur général de l’Organisation, Adel Saqr Al-Saqr, a souligné que cette réunion s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des projets du plan exécutif relatif à l’axe d’évaluation de la conformité dans la stratégie arabe pour la normalisation et la qualité (2019-2023), qui comprend de nombreux projets importants, dont le projet de développement du système législatif arabe pour le contrôle de la sécurité des produits dans la Grande Zone arabe de libre-échange.

A cet égard, le directeur général a noté que ce projet contribuera à la concrétisation de la complémentarité économique interarabe et l’amélioration de la qualité et la compétitivité du produit arabe sur les marchés arabes et internationaux.

L’OADIM (basée à Rabat) œuvre pour l’élaboration d’un mécanisme arabe d’évaluation de la conformité, et ce en collaboration avec les organismes arabes de normalisation, à travers la réalisation d’une étude comparative des mécanismes nationaux d’évaluation de la conformité dans la région arabe afin d’identifier leurs points de convergence et de divergence, a-t-il fait savoir.

Il a, en outre, exprimé son espoir que cet atelier contribuera à la construction du système arabe d’évaluation de la conformité en vue d’augmenter les échanges commerciaux interarabes et à faire réussir la Grande Zone arabe de libre-échange.

Pour sa part, le représentant du Maroc et le président du comité arabe d’évaluation de la conformité, Brahim Yahyaoui, a salué les efforts déployés par le comité en vue de la mise en place des bases et du cadre général pour une action arabe commune dans la préparation des listes et des normes d’évaluation de la conformité, mettant l’accent sur l’importance de ces listes et normes dans la facilitation du commerce interarabe.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.