fbpx
Journaleco
Journaleco.

Loi de finances… MEFRA publie une vidéo explicative sur la CPU

M. Mohamed Benchaaboun, Ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l'Administration, et M. Jesko Hentscel, Directeur des opérations de la Banque Mondiale pour le Maghreb, procèdent à la signature de trois accords de financement relatifs au projet de réponse d'urgence de la protection sociale face au Covid19, au financement additionnel du Programme d'appui au secteur des déplacements urbains et au Programme Génération Green. 22122020 – Rabat

Le ministère de l’Economie, des finances et de la réforme de l’administration (MEFRA) a publié, récemment, une vidéo explicative pour présenter la contribution professionnelle unique (CPU), une des nouveautés de la loi de finances (LF) au titre de l’exercice 2021.

Diffusée en langue arabe sur la page youtube du ministère sous le titre « l’impôt sur revenu: La CPU remplace le régime forfaitaire », cette vidéo de 1,34 minutes indique que ce changement apporté par la LF-2021 vise à simplifier les procédures fiscales et à assurer aux professionnels une couverture médicale.

Ainsi, la CPU permet à ces professionnels, auparavant soumis au régime du bénéfice forfaitaire, de s’acquitter, désormais, d’un seul impôt qui remplace l’impôt forfaitaire sur le revenu, la taxe professionnelle et la taxe des services communaux.

Les contribuables concernés sont tenus de souscrire une déclaration du chiffre d’affaires (CA) avant le 1er avril prochain. Par mesure de facilitation et afin d’éviter les déplacements, la Direction générale des impôts (DGI) a mis à la disposition des contribuables soumis à la CPU, une déclaration pré-remplie au niveau des téléservices SIMPL, sur son portail Internet à l’adresse « www.tax.gov.ma » et qu’ils peuvent consulter et valider sur simple saisie de leur identifiant fiscal et du numéro de leur carte nationale d’identité (CIN).

Les contribuables ont le choix entre deux options en ce qui concerne le paiement. Il s’agit de verser spontanément la contribution dans sa totalité avant le 1er avril ou d’opérer quatre versements trimestriels avant l’expiration des mois de mars, juin, septembre et décembre.

JournalEco

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.