fbpx
Journaleco
Journaleco.

M. Addioui souligne la nécessité d’encourager les projets d’innovation sociale

  Adnane Addioui, membre fondateur du Centre marocain pour l’innovation et l’entrepreneuriat social (MCISE), a souligné mardi la nécessité d’encourager les projets d’innovation sociale, particulièrement ceux portés par les jeunes.

M. Addioui, qui s’exprimait lors de l’émission hebdomadaire « les Mardis du PCNS » produite par le Policy Center for the New South (PCNS), a mis en avant l’importance de l’innovation sociale en tant qu’outil pour faire face aux défis et contraintes économiques et sociétaux, particulièrement en ces temps de pandémie, insistant sur la nécessité d’encourager les initiatives individuelles et créatives portées par les jeunes.

Lors de cette émission qui s’est penchée cette semaine sur l’innovation sociale et son rôle dans la relance économique, M. Addioui a mis l’accent sur la forte volonté manifestée dans ce sens par les Marocains, tous âges confondus, en comparaison avec plusieurs autres pays, appelant à un accompagnement adéquat afin de transformer leurs idées en projets à forte valeur ajoutée, et ce dans la finalité de résoudre les problématiques économiques et sociales et ainsi améliorer le niveau de vie des citoyens.

D’après M. Addioui, l’innovation sociale est une méthodologie de réflexion consistant à apporter des réponses nouvelles à des besoins sociaux, qui peut être appliquée à n’importe quel secteur (énergie, éducation, santé, gestion..).

L’innovation sociale, a-t-il dit, est fondée sur des valeurs nécessaires à l’amélioration des sociétés, soulevant qu’elle est « l’opposé de toute réflexion bornée et s’aligne avec l’approche systémique (system thinking) ».

Il a, en revanche, fait remarquer que l’existence de certains problèmes culturels, administratifs ou sociaux pourraient entraver la mise en œuvre « systématique » de projets d’innovation sociale à fort impact.

« Les Mardis du PCNS » (Policy Center for The New South) se veut un rendez-vous hebdomadaire qui accueille des experts et des représentants des secteurs public et privé, de divers domaines, afin de discuter des sujets d’actualité sur la scène internationale et régionale.

Lancé en 2014 à Rabat avec plus de 40 chercheurs associés du Sud comme du Nord, le Policy Center for the New South (PCNS) offre une perspective du Sud sur les enjeux des pays en développement. Il vise à faciliter les décisions stratégiques et les politiques publiques relevant de ses principaux programmes : Afrique, géopolitique et relations internationales, économie et développement social, agriculture, environnement et sécurité alimentaire et matières premières et finance.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.