fbpx
Journaleco
Journaleco.

Merck Foundation CEO et la Première Dame de Gambie coprésidé le Sommet Annuel de 2021

Fondation Merck, la branche philanthropique de Merck KGaA Allemagne, et S.E. Mme FATOUMATTA BAH-BARROW, Première Dame de Gambie et Ambassadrice de la Fondation Merck Plus Qu’une Mère, ont coprésidé le Sommet Annuel de la Fondation Merck en Gambie 2021 organisé par vidéoconférence pour discuter de leurs programmes communs visant à transformer le paysage des soins aux patients en Gambie à travers le renforcement des capacités de soins de santé, sensibiliser sur la lutte contre la stigmatisation de l’infertilité et soutenir l’éducation des filles ; et rencontrer les anciens et lauréats des prix de médias de la Fondation Merck.

Sénatrice, Dr. Rasha Kelej, CEO of Merck Foundation et Présidente de la Fondation Merck Plus Qu’une Mère a souligné : « Je suis très heureuse de partager cela en partenariat avec notre partenaire et ma chère sœur, S.E. Mme FATOUMATTA BAH-BARROW, Première Dame de Gambie et Ambassadrice de la Fondation Merck Plus Qu’une Mère, nous avons accordé 35 bourses à de jeunes médecins gambiens dans diverses spécialités médicales telles que la fertilité et l’embryologie, l’oncologie, le diabète, la médecine sexuelle et reproductive, médecine respiratoire et aiguë, et médecine néonatale. Je suis extrêmement fière qu’ensemble nous marquions l’histoire en offrant une formation spécialisée au premier spécialiste de la fertilité, des embryologues, des oncologues, des spécialistes du diabète, des soins respiratoires, des soins aigus et de la médecine néonatale du pays. C’est une énorme réussite ; C’est l’histoire en marche. »

S.E. Mme FATOUMATTA BAH-BARROW, Première Dame de Gambie et Ambassadrice de la Fondation Merck Plus Qu’une Mère a déclarée : « Je suis fière de mon partenariat avec la Fondation Merck en tant qu’ambassadrice de la Fondation Merck Plus Qu’une Mère et de travailler en étroite collaboration avec eux pour autonomiser les femmes infertiles grâce à l’accès à l’information, à l’éducation, à la santé et à un changement de mentalité. De plus, pour autonomiser nos filles dans l’éducation grâce au programme de la Fondation Merck « Eduquer Linda ».

« Ensemble, nous avons pu offrir environ 35 bourses d’études en médecine à nos jeunes médecins. Nous considérons qu’il s’agit d’un chiffre très élevé pour notre pays et contribuera certainement de manière significative à la sécurité sanitaire de la Gambie et à son développement économique et social. Nous avons commencé ces programmes en 2017 et en très peu de temps, nous avons eu un impact significatif », a-t-elle ajouté.

« Aujourd’hui, je suis très heureuse de rencontrer nos anciens et de discuter de leur impact sur l’amélioration de la qualité des soins de santé dans le pays après avoir reçu des bourses médicales spécialisées fournies par la Fondation Merck. De plus, je suis également ravi de rencontrer le lauréat des prix de reconnaissance des médias de la Fondation Merck », a souligné la Sénatrice, Dr. Rasha Kelej.

La Fondation Merck, en partenariat avec la Première Dame de Gambie, a lancé trois livres d’histoires pour enfants intitulés : « L’histoire de Musa » pour mettre l’accent sur les fortes valeurs familiales d’amour et de respect dès le plus jeune âge qui réfléchiront à l’élimination de la stigmatisation de l’infertilité et de la violence domestique qui en résulte à l’avenir, « L’histoire Eduquer Mariam » pour souligner l’importance de l’autonomisation des filles par l’éducation et « L’histoire Faites Le Bon Choix » pour sensibiliser les enfants et les jeunes à la prévention des coronavirus, car il fournit des faits sur la pandémie et comment rester en sécurité et en bonne santé pendant l’épidémie. 30 000 exemplaires des trois livres d’histoires ont été distribués aux jeunes lecteurs, élèves des écoles de Gambie.

La Fondation Merck lancera bientôt son important programme « Eduquer Linda » avec la Première Dame de Gambie pour parrainer l’éducation des 20 filles les plus brillantes dans leurs écoles secondaires jusqu’à ce qu’elles obtiennent leur diplôme.

 

« Je crois vraiment que l’éducation est un pouvoir et éduquer les filles leur donne les moyens de prendre leurs propres décisions, de défendre leurs droits et de les aider à accéder aux opportunités économiques », a ajouté la Sénatrice, Dr. Rasha Kelej.

La Fondation Merck, en partenariat avec la Première Dame de Gambie, a également lancé une chanson stimulante pour briser la stigmatisation autour de l’infertilité en Afrique et dans le reste du monde dans le cadre de la campagne de sensibilisation communautaire « Plus Qu’une Mère ». La chanson exhorte les hommes à soutenir leurs épouses pendant le processus de traitement pour fonder une famille et délivre un message important : « La fertilité est une responsabilité partagée ». Il a été écrit et composé par Sunita, une jeune artiste gambienne.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.