fbpx
Journaleco
Journaleco.

Office des changes : Les exportations de l’automobile à près de 72,2 MMDH en 2020

Les exportations de l’automobile, premier secteur exportateur du Maroc depuis sept ans, se sont situées à 72,18 milliards de dirhams (MMDH) durant l’année écoulée, en repli de 9,9% par rapport à 2019, selon l’Office des changes.
Cette évolution est attribuable à la baisse des exportations des écosystèmes câblage (-20%) et construction ( -13,8%), explique l’Office des changes dans son rapport annuel sur le commerce extérieur au titre de l’exercice 2020.
Dans l’ensemble, les exportations de marchandises (exprimées franco à bord – FAB) ont accusé une diminution de 7,6% à 262,8 MMDH, précise la même source, notant que les plus fortes baisses ont été observées au niveau des secteurs de l’automobile, du textile et cuir ainsi que de l’aéronautique.
De leur côté, les exportations du secteur textile et cuir se se sont repliées 18,9% à 30 MMDH en 2020, un niveau bas qui n’a jamais été atteint durant les dix dernières années, relève le rapport. Cette baisse par le recul simultané pour la deuxième année consécutive des ventes de vêtements confectionnés (-22,2%), des articles de bonneterie (-22,5%) et des chaussures (-15,9%).
Les exportations du secteur aéronautique suivent la même tendance avec une forte chute de 28,3% en 2020. Ce repli est lié au recul des ventes des écosystèmes assemblage de 24,3% et de EWIS (Electrical Wiring Interconnection System) de 34,3%.
En revanche, les exportations de phosphates et dérivés, après avoir reculé de 5,9% en 2019, se sont redressées en 2020 pour atteindre 50,9 MMDH. Cette évolution est le résultat de la progression des exportations d’engrais naturels et chimiques (+14,6%), toutefois atténuée par la baisse des exportations d’acide phosphorique (-16,2%).
Quant aux secteurs de “l’agriculture et agroalimentaire” et de “l’électronique”, leurs exportations sont restées stables en 2020, fait observer le l’Office des changes.
Le secteur “Agriculture et agro-alimentaire” a maintenu, pour sa part, le niveau de 2019 suite à des évolutions contrastées, notamment, la hausse des ventes de l’industrie alimentaire et de l’agriculture, sylviculture, chasse compensée par le recul des exportations de l’industrie de tabac.
C’est le cas également du secteur électronique et électricité, dont les exportations ont stagné en 2020 s’établissant à 10,4 MMDH. La hausse des exportations de fils, câbles et autres conducteurs isolés de l’électricité (+1,7 MMDH) conjuguée à la baisse principalement des ventes de composants électroniques (-1,5 MMDH) explique cette évolution.
L’analyse par produits montre que les exportations du Maroc demeurent prédominées par sept produits qui participent à hauteur de 50,7% au total des exportations. Les engrais naturels et chimique se classent en tête des produits exportés en 2020 (12,2%) et devancent ainsi les fils et câbles (10,6%) et les voitures de tourisme (10,6%).
Les vêtements confectionnés (6,9%) viennent en quatrième position, suivies de l’acide phosphorique (4,3%), des crustacés, mollusques et coquillages (3,1%) et des parties d’avions et d’autres véhicules aériens ou spatiaux (3%).

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.