fbpx
Journaleco
Journaleco.

Ouganda : La NDA approuve un médicament anti-Covid à base de plantes

L’Autorité ougandaise des médicaments (NDA) vient d’approuver le Covidex, un médicament local à base de plantes pour traiter la maladie de Covid-19.

« Le Covidex peut être mis à la disposition du public dans les points de vente de médicaments autorisés non pas comme une cure de Covid-19, mais comme un traitement d’appui dans la gestion des infections virales », a déclaré le directeur exécutif de la NDA, David Nahamya, cité par des médias locaux.

L’approbation du Covidex intervient dans le contexte d’une troisième vague de coronavirus qui fait rage dans le pays au moment où les médicaments autorisés pour un usage d’urgence dans les pays développés ne sont pas disponibles aux Ougandais.

Le Covidex, fabriqué par la société Jena Herbals Uganda, a été soumis à une évaluation scientifique de deux semaines pour s’assurer de sa sécurité et de son efficacité, indique M. Nahamya, expliquant que le produit a été formulé à partir de plantes médicinales traditionnellement utilisées pour soulager les symptômes de plusieurs maladies.

L’annonce des autorités ougandaises a suscité des inquiétudes du côté de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

« L’OMS n’a reçu aucune information sur ce produit. L’utilisation de produits pour traiter le Covid-19 qui n’ont pas encore fait l’objet d’une étude robuste peut être préjudiciable si la procédure régulière n’est pas respectée », a averti Solome Okware, représentant du bureau de l’OMS en Ouganda.

L’Ouganda a eu la malchance de cumuler cinq variants de Covid-19, ce qui a provoqué une la flambée épidémique sans précédent dans le pays est-africain, qui compte à ce jour un total de 40.734 cas de contamination au coronavirus, dont 334 décès et seulement 15.147 guérisons.

« Nous avons celui d’Afrique du Sud, celui d’Angleterre, celui de l’Inde, celui du Brésil et en plus un variant proprement ougandais. Le fait d’avoir les cinq variants dans le pays nous met dans une situation très difficile et la transmission est très forte », a déclaré récemment Jane Acheng, la ministre ougandaise de la Santé.

Le président ougandais Yoweri Museveni avait annoncé, le mois dernier, des mesures de restriction strictes contre l’épidémie de Covid-19, dont la suspension des déplacements à l’intérieur du pays pendant au moins six semaines.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.