fbpx
Journaleco
Journaleco.

Oujda : L’indice des prix à la consommation enregistre une hausse de 0,8% en septembre

L’indice des prix à la consommation (IPC) a connu, au niveau de la ville d’Oujda, une hausse de 0,8% au cours du mois de septembre 2021, par rapport au mois précédent.

Cette variation est le résultat de la hausse de l’indice des produits alimentaires de 1,9% et d’une stagnation de l’indice des produits non alimentaires, indique une note de la direction régionale de l’Oriental du Haut-commissariat au plan (HCP).

Les hausses des prix des produits alimentaires observées entre les mois d’août et septembre 2021 concernent principalement les «Poissons et fruits de mer» avec 9,6%, le «Pain et Céréales» avec 4,3%, les «Huiles et Graisses» avec 2,3%, les «Viandes» avec 1,0%, le «Lait, Fromage et Œufs» avec 0,8% et les «Fruits» et les «Légumes» avec 0,2%.

En revanche, les prix ont diminué de 1,1% pour les «Eaux Minérales, Boissons Rafraichissantes, Jus de Fruits et de Légumes». Pour les produits non alimentaires, les prix ont augmenté pour les «carburants» de 0,7%.

Comparé au même mois de l’année précédente, l’IPC a enregistré une hausse de 1,0% au cours du mois de septembre 2021, conséquence de la hausse de l’indice des produits alimentaires de 0,3% et de l’indice des produits non alimentaires de 1,4%.

La hausse des prix des produits alimentaires est due à l’augmentation des prix des «Produits alimentaires et boissons non alcoolisées» de 0,2% et des prix des «Boissons alcoolisées et tabac» de 2,3%. Pour les produits non alimentaires, les variations vont d’une baisse de 0,3% pour les «Loisirs et culture» à une hausse de 7,1% pour le «Transport».

Concernant les neuf premiers mois de l’année 2021, l’IPC a connu une hausse de 0,7% par rapport à la même période de l’année précédente due à une stagnation de l’indice des prix des produits alimentaires et à une hausse de l’indice des prix des produits non alimentaires de 1,2%.

L’IPC mesure l’évolution relative des prix de vente au détail des produits de consommation courante de la population urbaine dans le temps et dans l’espace. Il sert essentiellement à mesurer le niveau général de l’inflation et suivre et analyser la conjoncture économique.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.