fbpx
Journaleco
Journaleco.

Taza… La commune programme son excédent 2020 pour la réalisation d’une série de projets

Le Conseil communal de Taza a donné, lors de sa session ordinaire du mois de février, tenue récemment, son feu vert à la programmation de l’excédent de l’année 2020, estimé à plus de 27 millions de DH, pour la réalisation d’une série de projets.

Cet excédent concerne notamment la contribution de la commune urbaine de Taza dans le cadre de plusieurs conventions de partenariat en lien, entre autres, avec la lutte contre les bâtiments menaçant ruine, le renforcement de l’accès à l’eau potable et l’assainissement liquide et le plan directeur du commerce et des services.

Dans ce cadre, le Conseil a mobilisé une enveloppe d’un million de DH pour contribuer à la restauration et à l’aménagement de l’hôpital Ibn Rochd et à la création d’un foyer pour les jeunes. Il a également approuvé la programmation des crédits disponibles résultant de la liquidation du compte de l’initiative nationale pour le développement humain (INDH).

Concernant les multiples requêtes relatives à l’ouverture de la gare routière, réalisée dans le cadre d’un accord de partenariat entre les Conseils communal et provincial de Taza, il a été procédé à la validation de la création d’une société de développement local (SDL), chargée de la gestion de ladite gare, outre l’approbation du statut de la société.

La session a été marquée, également, par l’examen et l’approbation du renouvellement pour une année du contrat de gestion déléguée des stationnements urbains au niveau de Taza Al Olia, comme stipulé dans le cahier des charges avec une augmentation de 5%.

Figuraient aussi à l’ordre du jour de cette session de février, plusieurs points concernant l’habitat, l’aménagement du territoire et l’environnement, outre l’examen de la liste des associations bénéficiant des subventions au titre de l’année 2021. Dans ce cadre, un million de DH a été alloué au secteur du sport, 280.000 DH aux établissements de la protection sociale et 500.000 DH au secteur culturel.

JournalEco

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.