fbpx
Journaleco
Journaleco.

Union européenne : Une nouvelle instance mise en place pour faire face aux futures crises sanitaires

  La Commission européenne a instauré jeudi l’Autorité européenne de préparation et de réaction en cas d’urgence sanitaire (HERA) afin de prévenir, détecter et réagir rapidement aux situations d’urgence sanitaire.

Selon un communiqué de la Commission européenne, l’HERA anticipera les menaces et les crises sanitaires potentielles, grâce à la collecte de renseignements et au renforcement des capacités de réaction nécessaires.

En cas d’urgence sanitaire, «l’HERA assurera la mise au point, la production et la distribution de médicaments, de vaccins et d’autres contre-mesures médicales, tels que des gants et des masques, qui ont souvent fait défaut lors de la première phase de la lutte contre la pandémie de coronavirus», note la même source.

Les activités de l’Autorité européenne de préparation et de réaction aux urgences sanitaires s’appuieront sur un budget de 6 milliards d’euros provenant de l’actuel cadre financier pluriannuel pour la période 2022-2027, dont une partie proviendra du plan de relance «NextGenerationEU».

«L’HERA est un nouveau pilier d’une union de la santé plus forte et une avancée majeure pour notre préparation aux crises. Grâce à elle, nous pourrons être sûrs de disposer des équipements médicaux nécessaires pour protéger nos citoyens contre les futures menaces pour la santé. L’HERA aura les moyens de prendre rapidement des décisions pour préserver les approvisionnements. C’est ce que j’ai promis en 2020, et c’est ce que nous mettons en œuvre», a déclaré la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

L’HERA travaillera en étroite collaboration avec d’autres agences de santé européennes et nationales, l’industrie et les partenaires internationaux afin d’améliorer la préparation de l’UE aux urgences sanitaires, souligne la Commission.

L’Autorité procédera aussi à l’évaluation des menaces et à la collecte de renseignements, élaborera des modèles de prévision d’une épidémie et, d’ici début 2022, recensera et agira sur au moins trois menaces de grande portée et comblera d’éventuelles lacunes en matière de contre-mesures médicales.

En outre, relève l’exécutif européen, l’HERA répondra aux défis du marché et stimulera la capacité industrielle.

Si une urgence de santé publique est déclarée à l’échelle européenne, «l’HERA peut rapidement passer à l’organisation des opérations d’urgence, notamment par la prise rapide de décisions et l’activation de mesures d’urgence, sous l’égide d’un conseil de gestion des crises sanitaires de haut niveau», relève-t-on.

Elle mobilisera de même des fonds d’urgence et établira des mécanismes de suivi, de développement de nouveaux produits ciblés, d’approvisionnement et d’achat de contre-mesures médicales et de matières premières.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.