fbpx
Journaleco
Journaleco.

Valorisation des déchets : Mounir El Bari succède à Mohamed Chaibi à la tête de la COVAD

Mounir El Bari est le nouveau président de la Coalition pour la Valorisation des Déchets (COVAD). Cette dernière organisait son Assemblée Générale Élective en vue d’assurer la succession de Mohamed Chaibi, membre fondateur et président de la COVAD depuis sa création en mai 2016.

À l’issue de la journée nationale sur le tri, le recyclage et les filières de valorisation des déchets qui s’était tenue le 14 octobre 2015 à Rabat, l’assistance présente à cette rencontre et composée de décideurs, de professionnels du secteur de la gestion et de la valorisation des déchets, d’experts environnementaux et de la société civile, avait répondu favorablement à l’idée de s’allier pour la mise en place d’une instance chargée de porter à l’émergence des filières de recyclage.

Depuis sa création et sous l’œil éclairé de son Président Monsieur Mohamed Chaibi (Ancien PDG de Ciment du Maroc), la Coalition a initié plusieurs initiatives structurantes parmi eux un état des lieux du secteur, une étude pour la mise en place d’un écosystème vert de recyclage lancée conjointement avec le MICEVN dans le cadre du PAI 2019-2023, tous comme le projet de contribution de la COVAD au Modèle de Développement.

Arrivé à la fin de son mandat, Mohamed Chaibi passe le relais à Mounir El Bari Administrateur Directeur Général du Groupe GPC – Papier Carton et ancien Président de la Fédération des Industries Forestières des Arts Graphiques et de l’Emballages (FIFAGE). Le nouveau Président entend poursuivre les efforts déjà engagés en matière d’améliorations des conditions de marché, réglementaires et opérationnelles du secteur. Durant son allocution de clôture, Monsieur El Bari a déclaré vouloir « Accorder une attention particulière à l’amont de la chaîne de valeur autant d’un point de vue opérationnel (tri des déchets et accès au gisement) qu’humain (inclusion sociale des chineurs) » Il est essentiel dit-il de construire des bases fortes pour une chaîne de valeur efficace profitable et durable.

Cette Assemblée Générale fût aussi l’occasion pour la CGEM de nominer Monsieur Hakim Marrakchi, vice-président de la Confédération au poste de vice-président de la COVAD, succédant ainsi à Monsieur Mehdi Tazi.

Enfin l’Assemblée a également tenu à renforcer le Conseil d’Administration de la Coalition en vue d’augmenter la représentativité de plus de parties prenantes. Ainsi Monsieur Yassine Daoudi, Vice-Président de l’Association Marocaine des Présidents des Conseils Communaux (AMPCC), Monsieur Abderrahim Ksiri, Président de l’Association des Enseignants des Sciences de la Vie et de la Terre (AESVT) et enfin Monsieur Tarik Chakir représentant de la Fédération des Collecteurs de Vieux Métaux (FCVM) ont rejoint le Conseil.

Pour rappel, cette coalition première en son genre au Maroc et dont les membres fondateurs (non exhaustif) sont le Ministère de l’Intérieur, le Département de l’Environnement, le MICEVN et la CGEM, se veut être une réelle force de proposition et de développement en matière de protection de l’environnement et d’initiatives durables, mais également un organe de représentation du Maroc à l’international et une locomotive pour la mise en place de coopérations sud-sud pour la lutte contre les dérèglements climatiques.

Au Maroc, et à l’instar des pays en développement, le secteur de la gestion et de la valorisation des déchets figure parmi les axes prioritaires pour l’atténuation des émissions des gaz à effet de serre, ainsi que la création d’opportunités économiques et d’emplois durables.

Conscients de l’intérêt de ce secteur et de son fort potentiel environnemental économique et social, la COVAD a été créée en Octobre 2015 dans le contexte de la Stratégie Nationale de Développement Durable impulsée par Sa Majesté le Roi Mohamed VI.

La COVAD regroupe ainsi des acteurs du secteur privé, de la société civile et des instances gouvernementales. Ses membres fondateurs sont le Ministère de l’Intérieur, le Ministère de l’Énergie des Mines et de l’Environnement, le Ministère de l’Industrie du Commerce et de l’Économie Verte et Numérique et la CGEM.

 

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.