fbpx
Journaleco
Journaleco.

Aéronautique : M. Sekkouri souligne l’importance d’associer le secteur privé à la formation

Le ministre de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences, Younes Sekkouri, a souligné, vendredi à Casablanca, l’importance d’associer le secteur privé à la formation professionnelle pour répondre au besoin et promouvoir la compétitivité de l’industrie aéronautique.

M. Sekkouri, qui était en visite à l’Institut des métiers de l’aéronautique (IMA), a ainsi mis en avant la nécessité d’agréger les industriels dans un format intelligent de partenariat, marqué par un nouveau mode de gouvernance et de management, pour accompagner la reprise du secteur.

Après avoir salué l’action de personnalités opérationnelles et pragmatiques ayant œuvré, pendant près de deux décennies, dans un secteur dans lequel le Maroc n’était pas du tout positionné, le ministre a fait part de sa disposition à l’accompagnement via un programme gouvernemental et des mesures dédiées dans l’optique de soutenir la deuxième vague du saut qualitatif auquel nous aspirons tous.

Lors de cette visite, qui a été l’occasion pour rencontrer les jeunes stagiaires, ingénieurs et techniciens spécialisés dans les métiers de l’aéronautique, M. Sekkouri s’est félicité de la qualité des ressources humaines du secteur qui contribuent au positionnement du maroc à l’échelle internationale.

Dans une déclaration similaire, le président de l’IMA, Hamid Benbrahim El Andaloussi, a d’emblée indiqué que le Maroc a réussi à se placer en tant que base aéronautique compétitive reconnue à l’échelle internationale, ajoutant que dès à présent le secteur aéronautique amorce la deuxième phase de son développement, laquelle se focalise essentiellement sur la promotion des talents et des compétences en la matière.

« Il y a 20 ans nous avons démarré dans ce secteur par ce qu’on peut appeler la force du travail, désormais nous avons l’ambition d’être positionnés par le haut et l’intelligence » a déclaré M. Benbrahim El Andaloussi, faisant part de l’aspiration des professionnels d’accompagner la transformation du secteur et contribuer à la révolution technologique pour parvenir à mettre au point des avions « zéro émission ».

« Nous disposons des compétences et des moyens pour atteindre rapidement nos objectifs tout en faisant des jeunes des parties prenantes dans la transformation du secteur », a-t-il dit.

L’IMA est le fruit d’un partenariat innovant entre État et Industriels, conçu et piloté par le Groupement des Industriels Marocains de l’Aéronautique et du Spatial (GIMAS). Il a pour ambition d’être un centre de formation de haut niveau de qualité pour répondre aux différents besoins des industriels de l’aéronautique en matière qualité des ressources humaines et d’innovation.

Fondée en 2006, le GIMAS se donne pour mission de développer la plateforme aéronautique et spatiale marocaine, fédérer, représenter et défendre les intérêts des industriels du secteur, former les salariés aux exigences aéronautiques internationales et renforcer la compétitivité dans le secteur aéronautique.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.