fbpx
Journaleco
Journaleco.

Casablanca… L’Heure Joyeuse lance la plateforme «jam3iatonline.ma»

L’association «L’Heure Joyeuse» a lancé, lundi, la plateforme digitale «jam3iatonline.ma» au profit des organisations de la société civile, dans le but d’assurer la continuité du travail, capitaliser la documentation et échanger les expertises.
La plateforme a pour objectif de pérenniser le projet «Moucharaka Mouatina des jeunes des quartiers défavorisés de Casablanca», qui vise notamment la mise en place d’un dispositif de renforcement des capacités personnelles et professionnelles adapté aux besoins des jeunes et la formation et l’outillage de 10 associations.
S’exprimant lors du lancement de ce mécanisme, la responsable des opérations au sein de «L’heure Joyeuse», Omaima Mhiji a rappelé que le programme d’appui à la société civile au Maroc «Moucharaka Mouwatina» est le fruit d’un partenariat entre l’Union européenne (UE), le ministère délégué chargé des Relations avec le Parlement et la Société Civile (MCRPSC), le Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH) et le Bureau des Nations unies pour les services d’appui aux projets (UNOPS) et ambitionne d’accompagner la société civile aux niveaux national et régional avec une attention particulière accordée aux jeunes et aux femmes.
Ainsi, une subvention a été accordée à l’Association pour la mise en œuvre du projet «Moucharaka Mouwatina des jeunes des quartiers défavorisés de Casablanca» dans le but de contribuer à la lutte contre l’exclusion des jeunes issus des préfectures d’Ain Sebaâ-Hay Mohammadi et Ain-Chock et la province de Nouaceur, précise Mme Mhijir.
De son côté, la coordinatrice du projet «Moucharaka Mouwatina des jeunes des quartiers défavorisés de Casablanca», Loubna Batoul Bensaleh, a expliqué que cette plateforme, la première du genre au niveau national, fonctionne en mode groupes déclinés en cercles de réflexions et d’échanges professionnels, selon le centre d’intérêt, pour partager les expertises, réflexions et retours d’expérience.
Elle a souligné que cette plateforme est dotée d’une base de données répertoriant les associations membres et leurs principales caractéristiques (domaine d’activité, lieu d’implantation, taille) outre une messagerie instantanée qui permet aux membres d’échanger sur le même réseau.
Cette plateforme permet également le suivi de l’avancement des différents projets des membres et la programmation des activités, soulignant que cette fonctionnalité vise à partager le calendrier prévisionnel et les différentes étapes accomplies de la mise en œuvre d’un projet, a-t-elle fait remarquer.
«jam3iyatonline.ma» fonctionne selon le principe de la connexion, pour entrer en contact avec un professionnel du secteur social. Les associations intéressées peuvent adhérer au réseau pour pouvoir accéder à la mise en relation professionnelle.
JournalEco

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.