fbpx
Journaleco
Journaleco.

Cérémonie de signature de la 2ème édition du livre  «L’Ancienne médina de Casablanca, mémoire et patrimoine»

  Le Centre de formation en animation culturelle et artistique de Casablanca a abrité samedi la cérémonie de signature de la deuxième édition du livre « L’Ancienne médina de Casablanca, mémoire et patrimoine» de l’écrivain Hassan Laârouss.

Le livre de 306 pages retrace des événements phares du Maroc en général et de Casablanca en particulier, du règne du Sultan Moulay Hassan Ier à Feu SM Hassan II.

L’ouvrage explore des pages de l’histoire de l’ancienne médina, de son passé florissant, de ces hommes et de ces monuments et met en évidence les modes de vie des Casablancais et les relations entre eux et entre les différentes communautés. L’auteur se réfère aussi aux coutumes, activités et rituels qui ont prévalu pendant un certain temps.

Lors de la présentation de son livre, Hassan Laârouss a indiqué que toutes les anciennes coutumes et traditions de Casablanca « ont disparu ou sont en voie de disparition ce qui l’a conduit à préserver la mémoire de la ville dans un ouvrage documentaire pour enseigner aux générations futures l’histoire de cette ville authentique ».

« C’était un rêve que je caressais et une obsession dont j’ai réussi à me défaire avec cet ouvrage en l’absence de toute œuvre documentaire qui met en valeur la mémoire de l’ancienne médina de Casablanca », a-t-il dit.

Le quartier Tnaker, un lieu de mémoire de la médina, a recueilli derrière ses murs un carrefour de cultures, de civilisations et de religions, côte à côte de différentes origines ethniques, a-t-il souligné.

Pour sa part, l’enseignant universitaire Abdelaziz Karraky, a fait savoir que le livre « L’Ancienne médina de Casablanca, mémoire et patrimoine» retrace l’histoire de Casablanca depuis plus de 80 ans, et met en avant la culture de la ville et l’esprit de coexistence qui a prévalu entre toutes ses composantes malgré leurs différentes confessions.

Il a ajouté que le livre retrace également la vie culturelle et spirituelle de l’ancienne médina dans toutes ses composantes (coutumes, traditions, musique, arts…) et rend hommage à des figures de proue et à des personnalités, relégués dans l’oubli en dépit des services rendus.

Hassan Laârouss est né dans l’ancienne médina de Casablanca en 1935 à Derb Sania. Il a enseigné pendant plus de 40 ans.

Auteur de plusieurs chansons, il a aussi écrit le scénario et les dialogues du film « Akhir Talqa » produit par la Télévision marocaine, en commémoration de la présentation du manifeste de l’indépendance (11 janvier).

 

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.