fbpx
Journaleco
Journaleco.

Chefchaouen : 31 bus de transport scolaire remis au profit de 22 communes

Des bus de transport scolaire ont été remis, lundi, au profit de nombre de communes, relevant de la province de Chefchaouen, et ce dans le cadre de la mise en oeuvre de la troisième phase de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH).

Cette opération, supervisée par le gouverneur de la province de Chefchaouen, Mohammed Alami Ouaddane, a été marquée par la distribution de 31 bus de transport scolaire, dont 18 acquis dans le cadre du programme «Impulsion du capital humain des générations montantes» de l’INDH, et 13 dans le sillage d’une convention de partenariat multipartite pour le développement des communes relevant du cercle de Jebha.

Selon les données présentées à cette occasion, l’acquisition de ces bus s’inscrit dans le cadre des efforts déployés pour atteindre l’égalité des chances entre les élèves, puisque ces véhicules ont été remis au profit de six cercles, qui comportent 22 communes rurales, notant que la flotte de transport scolaire au niveau de la province compte désormais 202 bus, profitant à environ 9.000 élèves.

S’exprimant à cette occasion, M. Alami Ouaddane a souligné que l’opération de distribution de bus de transport scolaire, qui coïncide avec la rentrée scolaire 2021-2022, vise à combler le déficit enregistré en la matière dans certaines collectivités territoriales, notamment en milieu rural, qui souffrent des problèmes liés au transport scolaire.

Le gouverneur a, à cet égard, exhorté les nouveaux présidents de communes à «s’activer au service de l’intérêt général», soulignant l’importance de la fédération des efforts et la coopération entre les autorités locales, le conseil provincial, les présidents de communes et les parlementaires, pour apporter des projets qui contribueront au développement de la province.

Dans une déclaration à la MAP, le directeur provincial de l’Éducation nationale à Chefchaouen, Abdelghafour Azaoui, a indiqué que cette initiative vise à contribuer à lutter contre la déperdition scolaire, notant que «ce dispositif s’inscrit dans le cadre du projet n°3 de la loi-cadre 51.17 pour un système équitable et juste de soutien social».

Il est à noter qu’une telle initiative contribuera à améliorer la qualité de l’enseignement, promouvoir les infrastructures scolaires, et à encourager la scolarisation des enfants en milieu rural, ainsi qu’à contrer le décrochage scolaire, notamment chez les filles issues du milieu rural et des zones montagneuses de la province.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.