fbpx
Journaleco
Journaleco.

El Othmani.. Le PNE 2020-2050 constitue un projet de feuille de route pour affronter les défis de l’eau au cours des 30 années à venir

M. Saad Eddine El Othmani, du parti de la Justice et du Développement (PJD), nouveau Chef du gouvernement

Le Plan national de l’eau (PNE) 2020-2050 constitue un projet de feuille de route pour affronter les défis de l’eau au cours des 30 années à venir, a affirmé, mercredi à Rabat, le Chef du gouvernement, Saad Eddine El Otmani, qui présidait une réunion de la commission ministérielle sur l’eau, consacrée à la présentation des différents axes et composantes du projet du PNE en vue de son optimisation et de son amélioration, en perspective de sa présentation devant le Conseil national de l’eau.

«Ce plan est un prolongement du programme prioritaire de l’eau approuvé par S.M. le Roi Mohammed VI», a indiqué le Chef du gouvernement, relevant l’importance de l’approche prospective et anticipative et l’esprit solidaire qui caractérisent les composantes de ce projet, mettant l’accent sur la nécessité de veiller à assurer une convergence optimale de ses programmes et de fixer un calendrier pour sa mise en oeuvre, après son adoption, ainsi que les mécanismes de suivi, d’évaluation et de redressement, indique un communiqué du département du chef du gouvernement.

M. El Othmani a également réitéré l’importance particulière que le Maroc attache aux problématiques engendrées par les changements climatiques, notamment celles liées à assurer les ressources nécessaires en eau, en quantité et en qualité, rappelant l’adhésion totale du Royaume, sous la sage conduite de S.M. le Roi Mohammed VI, à toutes les initiatives internationales liées aux défis climatiques.

Il a, en ce sens, évoqué l’expérience marocaine équilibrée en matière de mobilisation de l’eau, grâce à la politique clairvoyante de feu S.M. Hassan II, laquelle a permis au Royaume de se doter d’infrastructures importantes pour la mobilisation et le stockage de l’eau, couvrant toutes les régions du Royaume, entre grands et petits barrages, canaux de distribution et stations d’épuration…, qui ont grandement contribué à assurer les besoins des citoyens et de l’économie nationale en cette ressource vitale.

Le chef du gouvernement s’est arrêté également sur les nouveaux défis auxquels est confronté le Maroc, à l’instar des pays du monde entier, dans le domaine de la mobilisation, du traitement et du stockage des ressources en eau, ainsi que les nouvelles mesures requises et sur lesquelles le Souverain ne cesse d’insister.

Ont assisté à cette réunion notamment le ministre de l’Intérieur, le ministre de la Santé, le ministre de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau et la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.