fbpx
Journaleco
Journaleco.

Guercif… Forte implication de l’INDH dans la généralisation du préscolaire

L’importance accordée par l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) au secteur de l’éducation au niveau de la province de Guercif a permis de donner une forte impulsion aux efforts de généralisation de l’enseignement préscolaire, particulièrement en milieu rural.

Traduisant la place de choix qu’elle accorde au capital humain, l’INDH a contribué activement à la promotion de l’offre préscolaire et à l’amélioration de la qualité de l’éducation dans cette province, favorisant ainsi le développement des capacités cognitives et sociales des enfants.

Ainsi, dans le cadre du programme «Impulsion du capital humain des générations montantes» de la troisième phase de l’INDH (2019-2023), dont l’appui à la généralisation du préscolaire est l’un des axes fondamentaux, il a été procédé à la création d’un nombre important d’unités de préscolaire.

Le chef de la Division de l’action sociale (DAS) à la préfecture de la province de Guercif, Hassan Kara, a expliqué que grâce aux efforts déployés dans le cadre de l’INDH pour la généralisation du préscolaire, 40 unités ont été créées dans différentes communes de la province.

Mettant en avant le rôle de l’élément humain dans le développement local, M. Kara a fait savoir, dans une déclaration à la MAP, que sept unités d’enseignement préscolaire ont vu le jour en 2019 alors les 33 autres unités ont été construites au titre de l’année 2020.

Ces unités qui profitent à plus de 600 enfants ont amplement contribué à combler le déficit enregistré dans l’infrastructure dédiée au préscolaire en milieu rural, a-t-il enchaîné, rappelant que ces réalisations s’inscrivent dans la droite ligne des Hautes orientations royales visant la généralisation de l’accès à un enseignement préscolaire de qualité.

  1. Kara a par ailleurs mis l’accent sur la convention de partenariat entre le Comité provincial de développement humain (CPDH) et la Fondation marocaine pour la Promotion de l’enseignement préscolaire, selon laquelle la Fondation prend en charge la gestion pédagogique et administrative des classes créées.

La Fondation qui a cumulé une riche expérience dans ce domaine, a-t-il avancé, a contribué de manière efficace à assurer la qualité des services et à réaliser les objectifs escomptés de la création de ces unités.

De son côté, la responsable de la Fondation au niveau de la province de Guercif, Fatima Lamnii, a noté l’intérêt accordé à la mise en place d’un enseignement préscolaire de qualité et à l’égalité des chances pour tous les enfants, précisant que la Fondation choisit les éducateurs et les éducatrices sur la base d’un certain nombre de critères, dont le niveau d’études et le lieu d’habitation, entre autres.

Ces éducateurs et éducatrices, a-t-elle encore ajouté, bénéficient d’une formation et d’un encadrement à même de les aider à s’acquitter convenablement de leur mission, à savoir donner à l’enfant dès son jeune âge les bases nécessaires qui l’aideront à avoir un cheminement scolaire de qualité.

JournalEco

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.