fbpx
Journaleco
Journaleco.

Kénitra… La Commission maroco-britannique de l’enseignement supérieur tient sa 3e réunion

La Commission maroco-britannique de l’enseignement supérieur a tenu sa troisième réunion, mercredi, à l’Université Ibn Tofail de Kénitra (UIT).

La réunion lancée officiellement par le ministre délégué chargé de l’Enseignement supérieur, Driss Ouaouicha, et l’ambassadeur du Royaume-Uni Simon Martin, a rassemblé de hauts fonctionnaires du secteur, des représentants d’universités et d’organisations marocaines et britanniques œuvrant dans ce domaine, avec la participation à distance des membres de la commission.

Organisée conjointement par le ministère délégué chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, l’ambassade de Grande-Bretagne et le British Council, l’évènement a été l’occasion d’aborder des questions liées à l’enseignement et à la recherche scientifique, dont l’éducation transnationale, les partenariats en matière de recherche et les priorités stratégiques clés des deux pays à l’ère post-Covid19.

Par ailleurs, la troisième réunion de la commission maroco-britannique a été marquée par l’inauguration d’un Mur de la bibliothèque numérique du British Council dans les nouveaux locaux de la bibliothèque de l’université Ibn Tofail. Elle offre un accès gratuit à une collection unique de milliers de livres électroniques, livres audio, podcasts, journaux et magazines.

A cette occasion, le ministre délégué chargé de l’enseignement supérieur Driss Ouaouicha s’est félicité du lancement de cette bibliothèque numérique «qui coïncide avec l’inauguration d’une bibliothèque de haute facture au sein de l’Université Ibn Tofail, dont elle constituera le cœur battant dans les mois et les années à venir».

«A cet effet, nous sommes aussi amenés à numériser nos ouvrages et notre patrimoine culturel et le mettre à la disposition des lecteurs du Maroc et ailleurs», a-t-il déclaré à la chaîne M24.

Le minsitre délégué a d’autre part indiqué que la troisième réunion de la Commission maroco-britannique de l’enseignement supérieur a abordé des thèmes d’intérêt commun ayant trait à la recherche scientifique, à la qualité de l’enseignement et à l’enseignement transnational, tout en se félicitant des excellentes relations unissant les deux pays amis.

«Remontant à plus de huit siècles, notre relation peut être renforcée dans divers domaines», a-t-il souligné, faisant observer que la pédagogie de l’enseignement supérieur et la recherche scientifique sont des domaines qui permettront aux universitaires des deux royaumes de coopérer dans l’intérêt commun des deux pays.

«En réunissant l’intérêt marocain et l’expérience britannique, de grandes opportunités s’ouvrent à la collaboration universitaire, essentiellement en termes de production des contenus numériques et de développement de la pédagogie en ligne » a précisé le responsable gouvernemental »

Pour sa part, l’ambassadeur britannique au Maroc, Simon Martin, a rappelé que le renforcement du partenariat Maroc-Royaume-Uni dans le domaine de l’éducation a toujours été d’une importance capitale pour la Commission bilatérale de l’enseignement supérieur, après sa réunion inaugurale en janvier 2020 à Londres. «L’éducation se trouve est désormais au cœur d’une relation bilatérale forte et dynamique entre le Royaume-Uni et le Maroc», lit-on dans un communiqué publié à l’issue de cette réunion.

  1. Tony Reilly s’est dit ravi de dévoiler le mur de bibliothèque numérique de British Council à l’Université Ibn Tofail », indiquant, dans une déclaration à M24, que le British Council est en train d’installer des murs de bibliothèque numérique dans sept universités publiques à travers le Maroc. Il s’agit en plus de l’UIT des universités de Abdelmalek Essaadi à Tétouan, Hassan Premier à Settat, Cadi Ayyad à Marrakech, Mohamed V à Rabat, Chouaib Dokkali à El Jadida et Al Akhawayn à Ifrane.

Sous le slogan «J’aime, je scanne, je lis», les murs de bibliothèques numériques offrent un accès gratuit via un simple clic permettant d’accéder à une gamme unique de ressources en langue anglaise, a-t-il expliqué.

Abordant dans la même veine, le président de l’UIT Azzedine Midaoui s’est dit «comblé et heureux» pour l’Université et pour ses étudiants, ainsi que pour tous les visiteurs et partenaires qui bénéficieront des ressources de cette bibliothèque numérique.

«Ce grand geste du British Council intervient dans le cadre de la mutation que connaît l’université, appelée désormais à marcher sur ses deux pieds, à savoir l’enseignement en mode présentiel et en mode distanciel», a affirmé M. Midaoui, notant que c’est un instrument très intelligent qui va booster l’enseignement et la recherche scientifique. «Il devrait nous inspirer pour mener des actions similaires afin de sauvegarder le patrimoine et le valoriser», a-t-il conclu.

La commission maroco-britannique de l’enseignement supérieur s’assigne pour mission le renforcement de la coopération bilatérale dans les domaines académiques et scientifiques en vue de hisser la relation dans ce secteur au rang d’un partenariat stratégique.

JournalEco

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.