fbpx
Journaleco
Journaleco.

Maroc : Taux de croissance de 7,8% au T3 2021 et de 7,6% à fin septembre

Au terme du troisième trimestre, l’arrêté des comptes nationaux affiche une croissance de l’économie nationale de 7,8%, or à la même période de l’année précédente il avait enregistré un recul de 6,7%, indique le Haut-commissariat au plan (HCP).

Cette croissance de 7,8% résulte d’une hausse jugée forte de 17,7% de l’activité agricole et de 6,4% des activités non agricoles, dissèque le HCP dans une note d’information relative à la situation économique nationale durant le T3-2021.

Le HCP fait savoir que cette croissance a été réalisée dans un contexte inflationniste haussier et la baisse du besoin de financement de l’économie nationale.

La même source a mis en exergue la valeur ajoutée en volume du secteur primaire, corrigée des variation saisonnières s’est accrue de 14,8% au T3-2021, contre une régression de 8,2% observée à la même période en 2020. Ce résultat reflète l’augmentation de 17,7% de l’activité de l’agriculture, or au T3-2020 avait enregistré une baisse de 10,3% et aussi une baisse de celle de la pêche de 16,7% au T3-2021 contre une croissance de  17,3% un an auparavant.

Quant à la valeur ajouté du secteur secondaire a augmenté de 6,9% au T3-2021 après un recul de 2,7% au T3-2020. Cela résulte de l’amélioration des valeurs ajoutées du bâtiment et travaux publics de 17,6% au T3-2021 contre une baisse de 6,7% au T3-2020. L’amélioration aussi de l’industrie d’extraction de 5,6% au T3-2021 au lieu de 4,2% au T3-2020. Ainsi qu’une amélioration des industries de transformation de 4% au T3-2021 au lieu d’un recul de 3,1% et de l’électricité et eau de 3,8% au lieu de 1,6%.

La valeur ajoutée du secteur tertiaire, de son côté, s’est accrue de 6,6% après s’être décrue de 7,9% le même trimestre de l’année 2020. Elle a été marquée par la hausse des activités des hôtels et restaurants, avec 70,2% au lieu d’une forte baisse de 65,8%, des transports, avec 13,7% au lieu d’une forte baisse de 36,3%, du commerce, avec 12% au lieu d’un recul de 10,7%.

Dans ces conditions, et tenant compte de la hausse de 7,7% des impôts sur les produits nets des subventions, le Produit Intérieur Brut (PIB) en volume a enregistré un rebond de 7,8% durant le troisième trimestre 2021 au lieu d’une récession de 6,7% une année auparavant, qui correspond à un PIB en volume de 253.882 millions de dirhams (MDH).

Il est à noter que la somme des trois trimestres de l’exercice 2021 en volume est de  753.244 MDH et celle des trois trimestres de l’exercice 2020 est de 699.837 MDH, soit une progression de 7,6% pour les neuf premiers mois de l’année.

Cela signifie qu’un taux de croissance de 2% au quatrième trimestre 2021 suffirait pour atteindre le taux de croissance de 6,7% au terme de l’exercice 2021, comme indiquaient les projections de Bank Al-Maghrib.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.