fbpx
Journaleco
Journaleco.

OMTPME : Publication du deuxième rapport annuel

L'usine de la société d'étude et de réalisations mécaniques de précision (SERMP) se réorganise pour contribuer à la fabrication de respirateurs artificiels 100% marocains, destinés aux malades atteints du nouveau coronavirus (Covid-19). 07042020 – Casablanca

L’Observatoire marocain de la très petite et moyenne entreprise (OMTPME) a annoncé, mercredi, la publication de la seconde édition de son rapport annuel après avoir étendu la base de ses données et analyses à un effectif d’entreprises plus large incluant, en plus des entreprises personnes morales, les entreprises ayant le statut de personne physique.

Ce rapport présente ainsi un état des lieux du tissu productif national, au plan démographique, régional, économique et sectoriel au titre de l’exercice 2019, indique l’Observatoire dans un communiqué, notant que ce document retrace, également, les premiers impacts de la pandémie de la Covid-19 sur l’emploi en 2020.

Dans ce contexte très difficile, l’Observatoire a, par ailleurs, renforcé ses actions de coopération avec des institutions nationales et internationales, en contribuant à des études et des échanges sur les TPME et les impacts de la crise pandémique les concernant, souligne la même source.

Le rapport dresse, également, le bilan du premier plan stratégique 2017-2020 de l’Observatoire et présente les orientations de son Conseil d’Administration relatives au second plan triennal. La feuille de route pour les trois années à venir vise notamment à rehausser son expertise et ses capacités au niveau technologique.

« Si l’Observatoire a franchi plusieurs étapes pour l’accomplissement de sa mission, c’est grâce notamment à la collaboration fructueuse avec ses partenaires fournisseurs de données à savoir la Direction générale des Impôts (DGI), l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC), la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), le ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Économie verte et numérique (MICEVN) et Bank Al-Maghrib », affirme l’OMTPME.

Cette coopération, poursuit l’Observatoire, va devoir être renforcée et élargie à d’autres entités pour bien ancrer et pérenniser l’échange des données sur les entreprises, qui est fondamental pour la construction d’un dispositif informationnel robuste et fiable sur le tissu productif national.

 

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.