fbpx
Journaleco
Journaleco.

PAM : une économie au service de la société

Le Parti Authenticité et Modernité (PAM) aspire à bâtir une économie au service de la société qui profite à l’ensemble des Marocains, selon le programme du parti pour les élections du 8 septembre.

« Le principe fondamental et central de notre programme électoral est de bâtir une économie au service de la société, de sorte que tous les Marocains, à travers toutes les régions du Royaume, puissent récolter les fruits du développement et du progrès », indique le parti dans son programme électoral.

La croissance économique « n’est pas une fin en soi », mais plutôt un moyen fondamental à même de renforcer l’inclusion sociale auprès des Marocains et les aider à réaliser leur prospérité et leur autonomie, estime le parti du Tracteur.

L’objectif principal du programme électoral est de réaliser un progrès social et culturel pour tous les Marocains, en assurant une répartition la plus équitable qu’elle soit des résultats des efforts de développement, auquel ont contribué l’ensemble des Marocains.

C’est dans ce sens que le parti s’engage notamment à adopter et mettre en œuvre un certain nombre de priorités à savoir, par exemple, un accès pour tous à un logement décent garantissant l’inclusion et la dignité des citoyens.

A cet effet, le parti propose notamment l’octroi de nouvelles aides aux familles vivant dans des logements menaçant ruine.

En guise d’amélioration du pouvoir d’achat, le parti préconise, entre autres, de relever le seuil des revenus exonérés de contribution de solidarité de 30.000 dirhams (actuellement) à 36.000 dirhams.

De même, le PAM ambitionne de préserver la dignité des personnes âgées sans revenus, en proposant à cet effet un « revenu minimum de dignité » (50% du SMIG) pour les personnes en âge de retraite avec une garantie AMO.

Afin de soutenir les entreprises opérant dans le secteur du tourisme et qui se trouvent en difficulté, le PAM suggère de mettre en place un cadre d’action, de concertation, de suivi et de gouvernance en faveur de ces entités.

En outre, le parti espère également réduire les coûts des hydrocarbures, à travers notamment la création d’une nouvelle instance qui sera chargée de la réglementation des hydrocarbures et du contrôle des marges bénéficiaires.

Dans le registre de la gouvernance et des politiques publiques, le parti propose notamment de créer une nouvelle agence chargée de la planification stratégique et de l’évaluation des politiques et des grands projets publics d’investissement.

De même, l’appui à l’épanouissement de la jeunesse marocaine se trouve au cœur des priorités du PAM. A ce titre le parti ambitionne de développer une offre de formation professionnelle par alternance dédiée aux jeunes, qui combine apprentissage dans l’établissement de formation et stage en entreprise.

Il recommande aussi d’instaurer une bourse mensuelle de formation d’un montant de 1.500 dirhams pour une période de 6 mois ainsi que la mise en place d’un prêt gratuit de 150.000 dirhams en vue d’encourager les jeunes à créer leurs entreprises. En milieu rural, il suggère un crédit baptisé « Intelaka Agriculteurs ».

En outre, le parti préconise le développement d’une nouvelle génération de maisons de jeunes et de culture, dotées de programmes et d’espaces de formation et de plateformes numériques de communication.

En matière d’amélioration des conditions d’accès aux soins de santé, le PAM s’engage à faire bénéficier les Marocains de prestations hospitalières bien définies auprès du secteur privé et ce, pour élargir l’offre de soins et de prise en charge. Il ambitionne aussi de permettre aux Ramedistes d’accéder aux hôpitaux privés à l’instar des bénéficiaires de l’AMO.

Par ailleurs, le parti souligne que le Nouveau modèle de développement puise son importance dans la vision globale et intégrée qu’il incarne, et ce contrairement « aux expériences précédentes qui se basent sur des modèles de réforme privilégiant certains aspects aux dépens d’autres ».

Le Nouveau modèle de développement appartenant à tous les Marocains « mérite notre adhésion » et sa traduction sur le terrain, souligne le parti.

Et de conclure que ce modèle stratégique, qui « ne se veut pas un programme politique conjoncturel », est de nature à déterminer l’orientation générale du développement du Royaume.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.