Journaleco
Journaleco.

Rapport d’Interpol : Augmentation des attaques de phishing ciblant les banques au Maroc

Selon le rapport publié par Interpol en mars 2024, les attaques de cyberfraude ciblant les banques au Maroc connaissent une augmentation significative, avec une utilisation généralisée des techniques de phishing.

Ces attaques reposent sur la tromperie des utilisateurs d’Internet, les incitant à divulguer des informations confidentielles, ce qui permet aux fraudeurs d’accéder à leurs appareils sous de faux prétextes, souvent en se faisant passer pour des institutions de confiance. Cette méthode leur permet de voler des données sensibles ou d’injecter des logiciels malveillants.

Au cours du premier trimestre de 2024, Kaspersky a observé une augmentation d’environ 32 % des tentatives de piratage via des liens de phishing, par rapport à la même période de l’année précédente. Cette tendance souligne une utilisation croissante des liens de phishing dans des domaines financiers tels que le commerce électronique et les transactions bancaires.

Le « phishing financier » figure parmi les stratégies les plus couramment employées, impliquant la création de ressources falsifiées liées aux banques et aux systèmes de commerce électronique pour tromper les utilisateurs.

De janvier à mars 2023, Kaspersky a détecté et bloqué environ 24 630 tentatives de phishing financier visant les banques. Au cours de la même période en 2024, ce chiffre a grimpé à 26 282 tentatives, soit une augmentation de 32 %.

Le phishing demeure l’une des techniques de prédilection des cybercriminels pour infiltrer les réseaux d’entreprise en raison de son efficacité. De plus, l’utilisation croissante de l’intelligence artificielle contribue à rendre les messages de phishing plus convaincants, rendant ainsi difficile la distinction entre les communications légitimes et frauduleuses.

Dans ce contexte, les fournisseurs de solutions de sécurité cybernétique jouent un rôle crucial en proposant des produits efficaces pour contrer ces menaces. En 2023, le système anti-phishing de Kaspersky a réussi à bloquer 709 millions de tentatives d’accès à des pages de phishing et à des sites Web falsifiés, enregistrant ainsi une augmentation de 40 % par rapport aux années précédentes.

L’utilisation d’applications de messagerie, de plates-formes d’intelligence artificielle, de réseaux sociaux et de crypto-monnaies figure parmi les méthodes couramment employées par les acteurs de la menace pour perpétrer des actes d’escroquerie et de fraude.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ceci se fermera dans 20 secondes