fbpx
Journaleco
Journaleco.

Santé : Akdital lance un dépistage massif du cancer du sein

Dans le cadre du mois d’Octobre Rose, destiné au dépistage du cancer du sein, le Groupe Akdital s’engage à offrir aux femmes marocaines la possibilité de se faire dépister dans les centres d’oncologie appartenant au Groupe, à savoir le Centre International d’oncologie de Casablanca, l’Hôpital privé Casablanca Ain Sebaa ainsi que le Centre international d’oncologie d’El Jadida.

Acteur citoyen et engagé, le Groupe Akdital offre un dépistage gratuit à 150 collaboratrices ayant plus de 40 ans, indique un communiqué du groupe, notant que ce dernier a également prévu un forfait accessible pour ses patientes et toutes personnes désireuses de se faire dépister par mammographie et échographie mammaire.

L’objectif poursuit la même source, est de dépister de manière précoce d’éventuels cancers du sein pour les soigner de la meilleure des façons possibles. Étant détecté à un stade précoce, ce dernier peut être guéri dans plus de 90 % des cas.

Akdital s’engage à travers des actions citoyennes

Le Groupe a prévu une série d’actions afin de mieux appréhender le cancer du sein et permettre aux patientes de mieux l’accepter. Au programme, un atelier nutrition avec la responsable nutrition du Groupe Akdital qui donnera des astuces pour une alimentation saine au quotidien.

Un deuxième atelier, qui fera l’objet de rendez-vous permanents, consistera à accompagner psychologiquement les patientes atteintes d’un cancer, grâce à des conseils avisés d’experts psychologues. Enfin, un atelier de soins esthétiques sera mis en place pour permettre aux patientes de prendre soin de leur peau.

Le cancer du sein, une maladie comme une autre ?

Le cancer du sein reste le premier cancer féminin, 1 femme sur 8 sera atteinte par ce cancer au cours de sa vie. En 2019, 10.414 nouveaux cas de cancer du sein ont été diagnostiqués dans le Royaume, les femmes âgées entre 45 et 49 ans sont les plus touchées par ce type de cancer.

Selon la même source, le dépistage vise à détecter des anomalies, à un stade précoce, avant l’apparition de symptômes du cancer du sein. Ce dépistage est rapide et indolore et consiste à réaliser une mammographie complétée par une échographie si nécessaire et un examen clinique des seins. La détection d’un cancer du sein à un stade peu avancé de son développement peut permettre de soigner plus facilement mais aussi de limiter les séquelles liées à certains traitements.

« Le cancer du sein est une maladie comme une autre. Diagnostiqué à un stade précoce, elle peut être guérie dans plus de 90 % des cas, alors faites-vous dépister mesdames, il en va de votre santé », a relevé le président du Groupe Akdital, Rochdi Talib, cité par le communiqué, précisant qu’Akdital, en tant que leader de la santé privée, s’engage au quotidien dans la lutte contre cette maladie. « J’invite d’ailleurs tous les établissements de santé à faire de même » a-t-il dit.

Acteur numéro 1 de la santé privée au Maroc, Akdital fait de l’accessibilité aux soins une priorité dans sa mission. Le groupe Akdital a pour objectif de développer un réseau d’établissements de santé permettant d’offrir des soins de haut niveau et une prise en charge globale aux standards internationaux.

Il dispose d’un réseau de 9 établissements de santé multidisciplinaires et spécialisés: Clinique Jerrada Oasis (2011), la clinique Ain Borja (2018), le Centre International d’Oncologie Casablanca (2019), la clinique Longchamps (2019), l’hôpital privé Casablanca Ain Sbaâ (2019), la clinique De Vinci (2020), la clinique Atfal (2020), l’hôpital privé d’El Jadida (2021) et le Centre International d’Oncologie d’El Jadida (2021).

En 2021, le Groupe Akdital dispose de 900 lits, soit 10% de l’offre nationale privée, en employant plus de 1.700 emplois directs.

L’ambition du Groupe est de couvrir, dans les prochaines années, l’ensemble du Maroc avec des hôpitaux privés dont la capacité litière oscille entre 200 et 270 lits par entité.

Ainsi, AKDITAL souhaite accélérer la cadence des investissements dans l’objectif de doubler la capacité litière qui passera de 900 lits actuellement à plus de 2.000 à fin 2022. Pour ce faire, ce sont de nombreux hôpitaux privés qui verront le jour dans les prochains mois dans les villes de Tanger, Agadir, Salé et Safi.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.