fbpx
Journaleco
Journaleco.

SNMP… Les jeunes journalistes peuvent «accéder à la responsabilité» grâce à cette organisation

Le secrétaire général du Syndicat national des médias et de presse (SNMP), affilié à la Confédération démocratique du travail (CDT), Abdelhadi Naji, a affirmé, jeudi à Casablanca, que la création de cette organisation vise à permettre aux jeunes professionnels et aux compétences «d’accéder à la responsabilité et de consacrer l’alternance organisationnelle».
Au cours d’une rencontre avec la presse pour présenter les motivations ayant conduit à la naissance du SNMP, actée le 12 décembre dernier, M. Naji a indiqué que le nouveau syndicat tend également «à insuffler du sang neuf à l’action syndicale grâce aux compétences disposant de la vitalité et l’efficacité nécessaires», le but étant d’enrichir la scène médiatique qui fait face à des mutations technologiques majeures, notamment l’émergence d’une presse numérique alternative.
Après avoir formulé l’espoir que l’organisation puisse apporter «une forte impulsion» à la profession et soutenir les jeunes animés de l’ambition de l’exercer, il a fait savoir que plusieurs sites électroniques et journaux papier ont rejoint le SNMP et comptent mettre en place des antennes dans les douze régions du pays.
Le syndicat s’est, également, assigné comme entre autres objectifs d’accompagner ceux rencontrant des difficultés à s’adapter sur le plan professionnel, de faciliter l’accès à la culture, au savoir et à la technologie au profit des jeunes, a poursuivi M. Naji, mettant l’accent sur l’intérêt de la formation continue qui constitue un volet important de l’action du SNMP.
Dans le même contexte, Abdelouahed Hattabi, membre du conseil national de la CDT et de la commission centrale des médias de la centrale, a souligné que la nouvelle entité est appelée à constituer «un véritable front syndical pour tous les professionnels de la presse».
Le SNMP œuvrera, dans son plan d’action global, à défendre et à promouvoir auprès des professionnels «les véritables questions» intéressant toute la corporation, a-t-il dit, soulignant la nécessité «d’associer toutes les forces vives de la presse nationale à la gestion des affaires du secteur et de faire face à certaines pratiques nuisant à son image».
Le congrès constitutif du SNMP, tenu sous le signe «le journalisme démocratique, une consécration du pluralisme, de la liberté et de la responsabilité», avait lancé un appel pour «l’unité et la mobilisation dans la perspective de réformer le champ médiatique et, partant, se mettre en phase avec les profondes transformations technologiques en cours».
JournalEco

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.