fbpx
Journaleco
Journaleco.

Vente des Véhicules Neufs 2021, un bilan globalement positif

Les ventes de voitures neuves au Maroc se sont élevées à 175.360 unités au titre de l’année 2021, en hausse de 5,7% par rapport à 2019, a annoncé, jeudi, Adil Bennani, président de l’Association des importateurs de véhicules automobiles au Maroc (AIVAM).

Par segment, le nombre des nouvelles immatriculations de véhicules particuliers (VP) s’est établi à 154.123 unités, en progression de 4%, tandis que celui des véhicules utilitaires légers (VUL) s’est situé à 21.237 unités (+20%), a précisé M. Bennani lors d’une conférence de presse virtuelle consacrée au bilan 2021 et aux perspectives du marché automobile en 2022.

La marque « Dacia » domine toujours le segment des VP, avec une part de marché de 28,6%, soit 44.029 nouvelles immatriculations, suivie de Renault qui a écoulé 20.386 nouvelles unités (part de marché de 13,2%), de Peugeot (12.230 véhicules et part de marché de 7,9%) et de Hyundai (12.008 unités et 7,8% en part de marché).

Ce segment a été marqué par la bonne reprise de la marque Kia dont les ventes se sont chiffrées à 4.345 unités, en hausse de 174%, ainsi que la bonne performance de la marque Opel qui a vu ses ventes atteindre 6.964 véhicules (+80%), a fait savoir M. Bennani.

Avec 31,4% de part de marché, le segment des SUV domine les ventes au niveau des véhicules particuliers, tandis que le segment des citadines (26,3% de part de marché) demeure le deuxième principal volume de ventes.

Par ville, Casablanca s’est accaparé 39,2% des ventes VP, devant Rabat (11,8%) et Agadir (8,1%), a-t-il poursuivi, notant que Tanger et Kénitra affichent de très forts taux de croissance sous l’impulsion de pôles industriels.

Pour ce qui est des véhicules utilitaires légers (VUL), la marque Dongfeng Sokon (DFSK) a augmenté ses ventes de 108% à 4.074 unités, alors que Renault et Ford ont enregistré, respectivement, 3.291 et 2.029 nouvelles immatriculations.

« Compte tenu de la situation du secteur touristique et malgré une bonne tenue du transport de personnel, le segment des minibus connaît un recul de 15,6% par rapport à 2019, a expliqué le président de l’AIVAM, ajoutant que le segment des Pick Up poursuit sa croissance avec une progression de 42,2%, porté par le Small Pick Up.

S’agissant des ventes des voitures « premium », Audi est classée première avec 3.506 unités écoulées en 2021 (+60%), devant BMW avec 3.037 véhicules (+31%) et Mercedes (2.535 en recul de 10%.

« Malgré la hausse des ventes en 2021, l’effet rattrapage de l’année 2020 reste limité », a-t-il fait remarquer, ajoutant que la pénurie des semi-conducteurs a empêché le marché d’atteindre son record historique en 2021.

Quant aux perspectives de l’année 2022, M. Bennani a anticipé une croissance allant de 5% à 15%, en fonction de la disponibilité des stocks, notant que la crise des semi-conducteurs n’est pas finie, vu la forte demande des autres secteurs et la persistance de la pandémie.

Et d’ajouter que les contraintes induites par la crise sanitaire posent de grands risques sur les capacités de production à travers le monde, ainsi que sur la relance économique.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.