fbpx
Journaleco
Journaleco.

Chefchaouen… Signature de conventions pour le développement des communes soulaliyates

Quatre conventions ont été signées, vendredi au siège de la province de Chefchaouen, et ce, dans le cadre du programme provincial d’appui et de développement des communes soulaliyates au titre de la période 2020-2021.

Ces conventions, auxquelles a été allouée une enveloppe budgétaire de 8,9 millions de dirhams (MDH), visent à mobiliser les terres soulaliyates pour la mise en oeuvre de projets à caractère économique et social, et ce afin d’améliorer les conditions de vie des populations en milieu rural au sein de la province, conformément aux Hautes orientations royales pour valoriser et mobiliser ce foncier, et intégrer les communes soulaliyates dans le processus de développement.

La première convention de partenariat porte sur la création d’une unité de conserves d’olives au profit de la commune soulaliyate Tazia (commune de Bni Darkoul), grâce à une enveloppe budgétaire d’environ 3 MDH, tandis que la deuxième convention de partenariat concerne la construction d’un centre socio-professionnel des femmes et des jeunes au profit de la même commune, avec un budget de 2,4 MDH.

S’agissant du domaine agricole, une convention pour la création d’une unité d’élevage de chèvres laitières dans la commune soulaliyate El Ballet (commune de Bni Faghloum) pour une enveloppe d’un million de dirhams, a également été signée, en plus d’une autre convention portant sur la création et la gestion d’une Maison de l’artisan au profit de la commune soulaliyate Targha (commune de Tezgane), et ce pour un montant de 2,5 MDH.

S’exprimant à cette occasion, le gouverneur de la province de Chefchaouen, Mohammed Alami Ouaddane, a appelé les responsables des coopératives féminines partenaires à avoir confiance en elles et à faire preuve d’indépendance dans la prise de décision, afin de réussir ces projets de développement et permettre aux ayants droit de bénéficier des revenus de ces projets pour améliorer leurs conditions de vie.

Afin d’assurer la réussite de ces projets, a-t-il poursuivi, ils bénéficieront d’accompagnement et d’encadrement aux niveaux technique et social, tout en leur garantissant les conditions adéquates pour bénéficier de certaines expériences pionnières, notamment dans le domaine de l’agriculture.

Pour sa part, le directeur provincial de l’Agriculture, Amine Krama, a indiqué, dans une déclaration à la MAP, que la province de Chefchaouen est caractérisée par des reliefs difficiles, ce qui nécessite un type particulier de projets agricoles, expliquant dans ce sens que le ministère de l’agriculture appuiera, avec ses partenaires, les projets des coopératives féminines portant sur les olives et les chèvres laitières.

Ces projets visent à contribuer à l’amélioration des revenus des femmes et des jeunes, créer une classe moyenne en milieu rural, créer une dynamique économique au sein des communes ciblées et permettre aux producteurs de s’ouvrir sur les marchés locaux, régionaux et nationaux, a-t-il ajouté.

Quant au directeur provincial de l’Artisanat, Mohamed Lazrak, il a fait savoir que le projet de de la Maison de l’artisan au profit de la commune soulaliyate Targha est une infrastructure spécialisée dans la production et la commercialisation des produits artisanaux de la femme soulaliyate et de la région de Targha.

Il a ainsi exprimé son espoir que ce projet ait un grand impact et constitue un levier de développement pour promouvoir le secteur de l’artisanat au niveau local, et ce afin de créer de l’emploi et garantir un revenu stable aux femmes soulaliyates.

Il est à noter qu’une enveloppe budgétaire de 34,6 MDH a été allouée au financement d’un programme de développement au profit des communes soulaliyates dans la province de Chefchaouen.

Ce programme, qui s’inscrit dans le cadre d’une convention de partenariat multipartite, a pour but de réaliser plusieurs projets inclus dans un programme de développement visant à soutenir l’intégration des ayants droit des communes soulaliyates de la province de Chefchaouen dans le processus de développement humain, et ce dans le dessein de parvenir à un développement intégré, équilibré et global dans la province et de promouvoir un partenariat efficace et une solidarité constructive pour appuyer la politique de proximité.

JournalEco

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.