fbpx
Journaleco
Journaleco.

Dakhla.. L’INDH finance des projets d’amélioration des revenus et d’inclusion économique des jeunes

Un total de 16 projets relatifs à l’amélioration des revenus et à l’inclusion économique des jeunes de la province d’Oued Eddahab ont fait l’objet d’une série de conventions de partenariat, signées samedi à Dakhla, en présence du wali chargé de la coordination nationale de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), Mohamed Dardouri.

Signées par le wali de la région de Dakhla-Oued Eddahab, gouverneur de la province d’Oued Eddahab, Lamine Benomar, le délégué du président de la Fondation de recherche, de développement et d’innovation en sciences et ingénierie (FRDISI), Hicham Medromi, et les porteurs de projets respectifs, ces conventions viennent traduire les objectifs du programme de la 3ème phase de l’INDH, relatif à la mise en œuvre de l’axe « appui à l’entreprenariat chez les jeunes » et inscrit dans le programme d’amélioration des revenus et inclusion économique des jeunes, en vue de les doter des moyens nécessaires favorisant l’esprit d’initiative et d’entreprise, dans la perspective d’assurer leur insertion socio-économique.

Parmi ces projets ayant trait notamment à l’industrie, les services, la santé, l’artisanat, l’agriculture et le tourisme, figurent 13 projets dans la liste d’attente, dans le but de développer les compétences personnelles des jeunes et de les accompagner, afin qu’ils puissent donner vie à leurs idées et les transformer en projets économiques.

Ces projets, qui ont été sélectionnés en deux étapes par des comités techniques spécialisés parmi plus de 136 projets et ont bénéficié d’un accompagnement en pré-création, vont également recevoir un accompagnement technique et financier d’une durée de deux ans après la création de l’entreprise, afin d’assurer leur pérennité.

Dans le cadre du suivi du la mise en œuvre des projets de la 3éme phase de l’INDH, MM Dardouri et Benomar, accompagnés des élus locaux, des chefs des services extérieurs et d’acteurs de la société civile, ont fait une tournée dans les dépendances et espaces de la plateforme des jeunes d’Oued Eddahab , lancée en octobre dernier.

Cette plateforme vise à développer l’entrepreneuriat chez les jeunes d’Oued Eddahab, à travers la mise en place d’un mécanisme d’appui technique adapté, aux différentes phases pré et post création, permettant ainsi de booster la création d’entreprises chez les jeunes.

Dans une déclaration à la presse, M. Dardouri a souligné que la plateforme des jeunes joue un rôle essentiel dans l’accueil et l’orientation de cette catégorie, en vue de les aider à créer des entreprises, notant que cette plateforme a accueilli des coopératives et associations dans le cadre de l’économie sociale.

Les programmes de la 3éme phase de l’INDH qui portent particulièrement sur l’inclusion des jeunes dans le tissu économique, ont permis à un certain nombre de jeunes de la province d’Oued Eddahab de bénéficier d’un accompagnement pour mettre sur pied leurs propres entreprises et soutenir l’employabilité dans la région, a-t-il poursuivi.

Pour sa part, M. Medromi a noté que cette plateforme constitue un soutien fort à l’accompagnement des jeunes de la province d’Oued Eddahab et un mécanisme essentiel pour améliorer les revenus et renforcer l’inclusion économique de cette catégorie dans la société.

A noter que la plateforme des jeunes qui est supervisée par le comité régional du développement humain (CRDH) de Dakhla-Oued Eddahab, en partenariat avec la FRDISI, s’inscrit dans le cadre d’un programme pluriannuel (2020-2023), mobilisant ainsi un montant de 2,82 MDH en 2020.

JournalEco

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.