fbpx
Journaleco
Journaleco.

Plateforme Oum Rabii de Hay Hassani.. Vers l’insertion de 438 jeunes au marché du travail

La Plateforme Oum Rabii pour l’inclusion économique des jeunes, créée dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) dans la préfecture d’arrondissement Hay Hassani, à Casablanca, a accueilli en une année 438 jeunes, en dépit des conditions imposées par la pandémie du nouveau coronavirus.

Le responsable d’orientation de la plateforme, Abdellah Zerhouni, a indiqué, à cette occasion, dans une déclaration à la MAP, en marge de la célébration du 16ème anniversaire de l’INDH dans la préfecture, que parmi ces jeunes figurent 120 désireux d’avoir une opportunité d’emploi, 258 veulent créer leur propre entreprise et 60 autres ont préféré bénéficier de sessions de formation pour renforcer leurs connaissances et compétences.

Pour ce qui est du volet relatif à l’entrepreneuriat, quelque 166 porteurs de projets ont été accompagnés par l’association prestataire de service (Fondation Moubadara pour les jeunes et l’entrepreneuriat).

Les projets qui seront soumis au Comité préfectoral du développement économique pour étudier leurs possibilités de financement sont au nombre de 23 avec un montant estimé à plus de 1.830.000 Dh.

Concernant l’économie sociale et solidaire, quelque 12 personnes ont bénéficié d’une formation sur les moyens de financement et le cadre juridique régissant les coopératives.

En matière de sensibilisation, une vingtaine de personnes ont bénéficié d’une journée portes ouvertes organisée au sein de la plateforme au profit des coopératives, alors que 6 micro projets ont été validés par la fondation Mohammed V pour la solidarité dont le montant global s’élève à 154.925 Dh. La réception des équipements est en cours d’achèvement et leur distribution au profit des bénéficiaires est prévue vers la fin du mois de mai.

Au niveau de l’employabilité, 10 jeunes ont été insérés après avoir bénéficié d’une formation en soft skills et en gestion de la relation client, alors que 17 Jeunes filles non diplômées ont intégré le marché du travail dont 7 subsahariennes.

Pour ce qui est de la formation en soft skills, deux journées de sensibilisation ont été organisées au profit de 52 éducatrices sur les niveaux de développement (Niveau sensori – moteur, niveau cognitif-mental, niveau socio-affectif).

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.